Coffrets Goldorak

Vous pouvez y parler de tout
Répondre
Kagami
P'tit posteur
Messages : 4
Enregistré le : mer. 28 mars 2007, 23:22

Message par Kagami » jeu. 29 mars 2007, 21:22

Valérie a écrit :Est considérée comme diffamation "toute allégation ou imputation d'un fait qui porte atteinte à l'honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé" (article 29 de la loi du 29 juillet 1881).
Pour qu'il y ait diffamation il n'est pas nécessaire que la personne, l'institution ou le groupe social soient expressément nommés, il suffit qu'ils puissent être clairement identifiables.
Dans le cas de la diffamation, l'intention coupable est présumée et il appartient à l'auteur de la "diffamation" d'apporter la preuve de sa "bonne foi".
-------------------

- juste pour donner un avis sur le fait que soi-disant, on ne nous a jamais manqué de respecte sur le Blog de Nonoche ici présent :

- d'où viennent de tels posts ?
Déjà, Benjamin Uzan a obligé les gérants de Euphor (Taifu) à vendre leur société pour une bouchée de pain, sans aucune compensation. Mais ça c’est le business donc rien à reprocher. Mais ce n’est pas tout ! Du côté de IDP et Loga, excédés par les discours tenus par B.U, une dizaine d’employés sur la quinzaine de la société a décidé de présenter en même temps sa démission, refusant par ce geste de travailler pour ce nouveau patron.
Mais peut-être que ces personnes sont aussi des traîtres ourdissant un complot afin de nuire et diffamer la U Family…
-----------

Ce n'est qu'un exemple de post ! dois-je reparler de tous ceux qui ont bien été rédigés depuis le début sur le blog, il faudrait de nombreuses heures pour les réunir, mais ce qui reste incontestable, c'est qu'il y a eu des propos injurieux, blessants et médisants. Ai-je encore tord ?


De toute évidence, vous ne savez rien de ce qu'est la diffamation. Pour vous, opinion contraire à la vôtre = diffamation. Vous et votre mari êtes loin d'être parfaits, puisque personne ne l'est en ce monde, et vous accumulez les maladresses et vous répandez en erreurs. Le post que vous citez ne contient rien d'injurieux ni de diffamant.

En revanche, vous vous mettez encore hors-la-loi en rendant public des mails que vous n'aviez aucun droit de voir, même s'ils proviennent effectivement des boîtes aux lettres professionnelles de vos employés. Un patron n'a aucunement le droit d'espionner la correspondance de ses employés. Alors pourquoi les postez-vous ici ? Pour montrer une fois de plus combien vous êtes incompétente en matière de droit et direction d'entreprise ? C'est bien l'impression que vous nous donnez, sauf le respect que je vous dois.

Et encore une fois, même si ces employés dressaient effectivement des plans (sur la comète) pour le compte de quelqu'un d'autre, personne n'avait les droits de Goldorak, et un simple coup de fil à la TOEI vous aurait permis de vous assurer du fait que les droits n'avaient été accordés à personne. Pourquoi alors avoir choisi de produire des DVDs en toute illégalité, si ce n'est pas pour récupérer de l'argent en bon mépris des lois ?

Bien mal acquis ne profite jamais. Et vous l'apprendrez sans doute à vos dépens, d'une façon ou d'une autre.

Rien de ce que vous pourrez avancer ne peut justifier une décision aussi illogique et préjudiciable que celle que vous avez prise de produire des DVDs illégaux, sans parler de votre persistance dans l'illégalité avec le coffret n°3 de la série. Vous êtes en tort, un point, c'est tout.

Et un patron se doit de savoir régler les problèmes existant au sein de son entreprise. Reporter vos torts sur vos anciens employés ne peut que démontrer encore une fois que vous ne savez pas diriger une société. Est-ce là l'image que vous voulez donner de vous ?

Un patron qui ne sait pas gérer les crises au sein de son entreprise, qui ne vérifie pas qu'il est dans son bon droit et qui ignore les lois du travail, voilà l'image que vous donnez de vous-même. Vos messages font penser à une adolescente paumée qui tente de justifier ses actes à tout prix et à se refaire une innocence qu'elle a perdue depuis longtemps. Cela répondra à votre question concernant la façon dont on vous perçoit à travers vos messages.

Sincèrement, vous devriez arrêter de vous répandre en lamentations sur tous les forums qui passent sous le clic de votre souris, vous ne faites qu'aggraver votre cas.

Kagami
P'tit posteur
Messages : 4
Enregistré le : mer. 28 mars 2007, 23:22

Message par Kagami » jeu. 29 mars 2007, 21:24

Et pour quelqu'un qui disait éviter d'autres forums de peur de sa faire "lyncher", Mme Uzan, je trouve que vous tendez à pleines mains le gourdin pour vous faire battre ici-même !

Avatar du membre
berseker
mouton câlin
Messages : 5985
Enregistré le : jeu. 27 nov. 2003, 11:05
Localisation : Paris mais presque
Contact :

Message par berseker » jeu. 29 mars 2007, 21:36

Valérie a écrit :Pourquoi devrais-je pratiquer l'auto critique ?
Cette citation, que je ne me lasse pas de revoir résume parfaitement commen quelqu'un peut, par son absence totale de remise en question et de recul sur lui même, tomber dans une puérilité qui atteint le comique.
J'avoue que je lisais ce thread quotidiennement avec un bonheur non dissimulé.
Mais si je comprends bien le message précédent, les bouts de mails incompréhensibles contenus dans un de tes messages sont ceux de tes employés ? On n'est plus du tout dans le comique, là. Lire à leur insue les mails des employés, c'est directement le pénal et la prison ferme, sans passer par la case Prud'hommes. Et les publier ici, c'est carrément un suicide en bonne et due forme.
S'il s'agit bien de ça, ton comportement est totalement révoltant et j'espère que l'affaire aura des suites.

Petite citation anti edit sauvage...
Valérie a écrit :
--------

Date: 20 avril 2005 14:22:10 GMT+02:00
Objet: goldo a… modif
De: AR
À: 2 employés de MD

TABLEAU D EXPLOITATION MINIMUM GARANTI
POUR LES LICENCES GOLDORAK ET CANDY

PRIX DE VENTE PUBLIC MAXI DU COFFRET À 49,90 €
Pour carrefour et Geant, il n y a qu un seul interlocuteur, donc une livraison central pour l ensemble des magasins.
LE MONTANT TOTAL CORRESPOND A LA PREMIERE IMPLANTATION,
DURÉE DE VIE D'UN MOIS.

SEMI-GROSSISTE55X 500
GROSSISTE22X 200
CARREFOUR300300x 30000
CDISCOUNT/ DISCOUNT MANGA22X 4000
LECLERC7555 X2750
FORUM149 X450
CULTURA2419 X950
SUPER U144 X200
AUCHAN13580x 8000
GEANT109109x 10900
SUISSE 32x 200
Belgique11x 100063150

CLIENTSGLOBALREVENDEURS1104000
SEMI-GROSSISTE5500GROSSISTE2200
CARREFOUR30030000
CDISCOUNT/ DISCOUNT MANGA24000
LECLERC752750
FORUM14450
CULTURA24950
SUPER U14200
AUCHAN1358000
GEANT10910900
SUISSE 3200
Belgique1100063150
CLIENTSGLOBALACTIFBOX 100
BOX 50REVENDEURS11080 X4000

-------------------

Date: 4 mai 2005 11:46:17 GMT+02:00
Objet: salut N.......
De: AR
À: un employé de MD

Bonjour N……

Dis moi ! quand tu iras visiter la maison chez A… tu pourras prendre des photos si tu as un appareil numerique pour que puisse voir moi aussi comment c est.

Je te remercie,

j espere que tu as bien recu mon mail d'hier,

Amicalement,
A…
---------------

Date: 3 mai 2005 17:35:49 GMT+02:00
Objet: MANGA DISTRIBUTION
De: AR
À : 2 employés de MD

PROPOSITION D EXCLUSIVITÉ

Première solution :

Passer par Carrefour, mais jouer sur le fait que ce soit une vrai exclusivité avec 6 jours de ventes national exclusif pour les Gms. Soit Auchan, Super u, Leclerc, Géant casino.
Imposer une remise de 15 % + 10 de RFA.
Prix TTC de 53,90 €+ 1 € donc 54,90 € ( le coffret + livre)

Prix d Achat brut de 45,50€
remise 6,825 €
RFA 3,87 €
Prix d achat carrefour net 34,80 €

CA estimé à 2 000 000 €
Pour les retours ils doivent etre retourné 3 mois maxi après la date d’implantation.


Deuxieme solution :

Proposer à E.leclerc l exclusivité, mais pas de livre. Jouer sur le prix plus que sur le cadeau.
Remise sur facture de 15 % et 5 % de surremise ou de RFA.

Prix TTC de 50,83 €
Prix d Achat brut 42,50 €
Remise 6,375 €
RFA de 5 % 1,81 €
Prix d achat leclerc net 34,31 €

500 magasins leclerc donc 300 super marché.

CA estimé à 3 000 000 €
Pour les retours ils doivent etre retourné 3 mois maxi après la date d’implantation.

Entre temps, sachant que l exclusivité bloque l ensemble des autres GMS. Nous pouvons livrer les magasins Cultura, Forum, Revendeurs, Grossiste, Fnac et Virgin.

Pour le livre le coût est à déterminer mais ne doit pas dépasser les 1,50€ TTC maxi.
-------


Date: 30 mai 2005 11:37:04 GMT+02:00
D’un commercial de MD à Mr…A

Bonjour A…

Comment allez vous ?
Je me permets de vous écrire pour vous donner mes coordonnées.
Si vous avez des questions, que ce soit vous ou votre père ; surtout n'hésitez pas à me contacter, j’y répondrais avec plaisir.

Cordialement,
AR
-------

Date: 12 mai 2005 11:17:36 GMT+02:00
Objet: salut steph c est a…
De: Commercial de MD
À: un revendeur

Comment vas-tu ?
J espère que tu as apprécié ton voyage à cannes !
J'espère aussi que tes prob sont réglés, c'est vrai que ça fait beaucoup en même temps.

Sinon pour Paris, c'est OK, donc j attends ton feu vert pour l'appart, je compte sur toi ! ne me laisse pas tomber steph ! on parlera aussi pour travailler ensemble, tu verras tu vas cartonner avec goldorak et candy.

Amicalement,
AR
-------------


Date: 1 juin 2005 11:11:47 GMT+02:00
D’un commercial à 2 employés de MD

DEMARCHE A SUIVRE AVANT LANCEMENT DU LABEL

ETAPE 1 – MODE DE DISTRIBUTION

Il y a deux solutions possible pour qu'un éditeur puisse se distribuer :

- Avoir un ou plusieurs distributeurs :

Avantages :

- Structure déjà existante
- Un seul point de livraison pour l’éditeur

Inconvénients :

- On ne control plus à 100% notre marché, nous restons dépendant de ce ou ces distributeurs (s)
- Les services d’un distributeur sont onéreux (20 à 30 %)


Avant de faire un choix, consulter plusieurs distributeurs pour connaître leurs couvertures de distribution en France. Négocier la remise et leurs imposer tous les titres et pas seulement Goldorak et Candy.

S’ils ne s adaptent pas à nos exigences, il est préférable d’opter pour une distribution éditeur.


- Être éditeur distributeur

Avantages :

- Un control total de l image et de la distribution de nos produits. ( un produit mal distribué peut nuire à l’image du label, entreprise pas sérieuse, lente, peut efficace)
- Un contact direct avec les GMS permet de construire l’avenir, en créant des liens avec ces derniers, le référencement des produits dit à risque, moins connu serra plus facile.
- Une marge plus importante.

Inconvénients :

- Une structure à gérer
- Une masse salarial à notre charge


Pour fonctionner correctement il faut impérativement que les coffrets arrivent filmés et qu'il n y est que la préparation des colis à effectuer.

Pour une structure bien construite, il est utile et indispensable d’avoir les éléments suivants :

- 2 Commerciaux

1 Responsable commercial avec comme objectif :

- La négociation des contrats
- Le suivie des règlements et impayés
- La recherche de nouveau marché
- Le management de l’équipe commerciale et du stock
- Gestion de ses enseignes

1 Commercial

- Gestion de ses clients
- 2 personnes au Stock

1 Responsable du Stock avec comme objectif :

- Réception marchandise ainsi que son control
- Suivie du cycle de fabrication avec les responsables de la production
- Relations avec les éventuels fournisseurs

1 Préparateur

- Préparation des commandes

Important : Quelle que soit la fonction du salarié, il doit rester polyvalent. Lors de grosse opération, il est possible que l ensemble de l’équipe prépare les colis.

C’est dans un esprit d’équipe qu’une entreprise peut garder et conserver ses salariés, cette cohésion est importante et se ressentira dans les ventes.


Si certain point vous paraît flou, je me tiens à votre disposition pour y répondre.

Cordialement,
AR
-------------------
Hervé Joncour posa sa cigarette sur le bord de la table avant de dire
-Et il est où, exactement, ce Japon?
Baldabiou leva sa canne de Jonc en l'air et la pointa par-delà les toits de Saint-Auguste.
-Par là, toujours tout droit.
Dit-il.
-Jusquà la fin du monde.

Avatar du membre
velo vert
Génération Tchernobyl
Messages : 7891
Enregistré le : mer. 28 janv. 2004, 19:49
Localisation : Made in Jussieu

Message par velo vert » jeu. 29 mars 2007, 21:41

moi je suis d'accord avec Mme Uzan.

Avatar du membre
yak
Newtype!!!
Messages : 6540
Enregistré le : sam. 10 juil. 2004, 14:18
Localisation : Chez moi

Message par yak » jeu. 29 mars 2007, 21:59

velo verrre, c'est champion du monde des punques.
GOD FINGER!!!!

Minhai
Morning Musume
Messages : 13
Enregistré le : dim. 21 janv. 2007, 12:24
Localisation : Paris

Message par Minhai » jeu. 29 mars 2007, 22:17

Résumons la situation en une vidéo :

http://www.grapheine.com/bombaytv/play_ ... id=1599459

Ah, et Berseker, bravo pour ton éloquence, tu sais dire en bien moins de mots que moi l'essentiel !

Avatar du membre
Gueseuch
Hannibal posteur
Messages : 484
Enregistré le : sam. 10 avr. 2004, 15:44
Contact :

Message par Gueseuch » jeu. 29 mars 2007, 23:32

Minhai : rien a voir avec la discussion, mais merci pour le lien!!
(je m'amuse comme un fout avec les sous titres^^)
? Mes yonkoma et illustrations sur les jeux vidéo : Jump The Goomba ! ?

Avatar du membre
MC Alex
Intervenant valeureux :)
Messages : 83
Enregistré le : ven. 19 janv. 2007, 23:34

Message par MC Alex » jeu. 12 avr. 2007, 22:16

Alors, ça fait un bon moment que mon clavier me démangeait, mais comme j’avais des choses à terminer et qu’il fallait quand même pas mal de temps devant moi pour le faire, je vais répondre sur bien des points.

Désolé Tsuka et les autres, j’espère que je ne vais pas me montrer pompeux, mais je me dois de le faire. :kfatigue:

Madame UZAN se plaint que de prétendues fausses-rumeurs circuleraient sur son compte, ainsi que sur celui des sociétés qu’elle est supposée diriger. A cet égard, je pense qu’elle-même, devrait se dispenser de le faire elle même, comme par exemple, il y a quelques pages précédentes, en se prétendant PDG de Déclic Images.

Une SARL n’a pas de PDG, mais un gérant. Elle ne saurait d’ailleurs prétendre être PDG de MD, puisqu’elle est seulement Présidente du Conseil d’Administration et que la fonction de Directeur Général est occupée par quelqu’un d’autre, à savoir un frère de son époux.

Une loi de 2002 dissocie les fonctions de Président du Conseil d’Administration et Directeur Général, on peut donc être PDG d’une SA, mais pas nécessairement.

Toutefois, il apparaît assez frappant de voir que la dirigeante de DI semble méconnaître sa fonction officielle au sein de cette société …
Enfin, passons !

Lorsque Madame UZAN rétorque à son interlocutrice que pirate correspondrait plus à son profil. Cet argument sonne désespérément creux, car aucun élément ne vient étayer son propos.

Quant à l’affaire Candy, actuellement pendante au pénal, en effet, il existe un faisceau d’indices convergents, mais ne menant, c’est vrai, absolument pas à MD/DI.

Toutefois, je rappellerai qu’il existe une autre affaire, du nom de Paridis, liée à des masters de Candy, ainsi que ceux de Goldorak et qu’IDP dans ses conclusions en appel ne s’était pas opposée à la restitution des masters à Tôei Animation, pour peu que cette dernière s’acquitte des frais de stockage, qui avaient été payés par IDP. Chose qu’elle a fait, IDP avait promis de livrer les masters, malheureusement, cette promesse est restée lettre-morte.

IDP et son actuel dirigeant ne sont donc pas à l’abri d’une action de la part de Tôei Animation, ainsi que de Madame MIZUKI, sait-on jamais, pour que les dits masters leurs soient restitués.

http://www.nonoche.com/goldogate/?p=260#comments

Qu’on prétende être honnêtes, je veux bien, à condition toutefois d’agir de manière cohérente avec de telles prétentions.

Venons-en maintenant à Benjamin UZAN qui n’a jamais été attaqué par un auteur. Oui, bien qu’il faille aussi reconnaître, qu’il n’occupe pas de fonction de dirigeant officiel au sein de MD/DI, car j’aimerais rappeler que dans l’affaire Cobra, les dirigeants de cette société (Madame UZAN elle-même et les frères de son époux), en plus de la société MD, ont fait l’objet d’une action conjointe de TMS, ainsi que de l’auteur de Cobra : Buichi TERASAWA.

http://www.nonoche.com/goldorak/TMS.pdf

MD/DI continuant à commercialiser l’œuvre à l’époque, alors que le contrat de licence les liant à TMS avait été résilié. Il convient de souligner que le coffret Cobra Gold est sorti en novembre 2002, alors que le contrat de licence avait été résilié fin décembre 2001.

Qu’à cet égard, il constituait donc une contrefaçon, le jugement du Tribunal de Commerce s’avère parfaitement clair : « Dit que c’est sans droit qu’ont été produits et commercialisés les vidéogrammes de la série Cobra après la résiliation du contrat de licence. »

La convention de Berne aurait pu parfaitement s’appliquer, mais la juridiction a préféré s’en tenir aux manquements des obligations contractuelles (absence de notification préalable du nombre de vidéogrammes à dupliquer, absence de validation du visuel des jaquettes des vidéogrammes, entre autre), manquements dont TMS avait rapportés la preuve. MD avait donc été donc été condamnée en première instance, ainsi que ses dirigeants à titre personnel. Par la suite, un accord transactionnel ayant eu lieu entre les parties, MD/DI et leurs dirigeants se sont désistés de leur appel. Ce qui n’enlève rien au caractère des agissements qui fut les leurs à l’époque.

Venons-en maintenant à l’espoir de Madame UZAN que l’affaire Goldorak se termine rapidement. Apparemment, elle semble oublier qu’une instruction préparatoire est actuellement en cours concernant le coffret 3 et qu’elle ne va s’achever dans l’immédiat.

Que par ailleurs, même en cas de rejet du pourvoi en cassation, rien n’empêchera Tôei Animation et Dynamic Planning d’agir au pénal pour les deux premiers coffrets, en déposant une plainte avec constitution initiale de partie civile. Plainte qui sera nécessairement instruite, puisque la plainte avec constitution initiale de partie civile permet, à une personne (physique ou morale) se prétendant victime d’une infraction, de mettre en mouvement l’action publique (c'est-à-dire d’engager les poursuites). Ceci évite par la même un éventuel classement sans suite du Ministère Public. La personne doit payer le montant d’une consignation dont le montant peut varier.

En cas d’action au pénal pour les deux premiers coffrets, ça pourrait risquer de ne pas être uniquement susceptible de pouvoir être douloureux pour les sociétés en cause. Rappelons qu’il s’agirait certainement comme pour le coffret 3, d’une plainte déposée contre X. X pouvant aussi bien être une ou plusieurs personnes morales et/ou une ou plusieurs personnes physiques.

Donc cette affaire Goldorak n’est pas près d’arriver à son terme.

MD/DI victimes dans cette lamentable affaire ? De qui se moque-t-on ? En plus de nier la qualité de victimes aux ayants-droits (Tôei Animation et Dynamic Planning. Tout le monde sait ici, ce qu’il en est de la titularité des droits de ces sociétés, sauf risquer de passer pour un ignard ou une personne d’une entière mauvaise foi), ces sociétés sont bel et bien responsables de leurs propres déboires, survenus à la suite de l’inconséquence de leurs dirigeants.

Inconséquence ayant occasionné pas mal de dégâts, à diverses sociétés notamment de la grande distribution, en utilisant des documents, afin de leur faire croire que RCP avait vendu les droits de Goldo à DI. Ce qui était bien évidemment faux au demeurant. Un certain nombre de revendeurs ont été assignés …

Page du 8 du fichier de la condamnation en Première Instance :

http://homepage.mac.com/nonoche/.cv/nonoche/Sites/.Public/condamnation.pdf-zip.zip

Carrefour initialement (renseignement pris à l’époque, auprès d’un vendeur de mon magasin.) s’était refusé à commercialiser les deux premiers coffrets, jusqu’à ce qu’apparemment MD leur fasse croire, comme à d’autres revendeurs, que l’ordonnance du 05 octobre 2005 autorisait judiciairement MD à commercialiser les deux premiers coffrets.

Que DI reconnaît avoir publiquement soutenu que la dite décision les aurait autorisés judiciairement à commercialiser les coffrets litigieux.

Simple rappel, le groupe Carrefour a été assigné par Tôei Animation, comme le précisait Nonoche dans l’un de ses commentaires sur son blog.

Tous ces agissements destinés à tromper les revendeurs pourraient d’ailleurs être susceptibles de risquer de constituer à leur égard des manœuvres dolosives (dol, délit civil). Ce qui ne manquera de faire sourciller, lorsqu’on songe à la manière particulièrement péremptoire dont les époux UZAN affirmait que dans l’affaire Goldo (cf interview interview d’Animeland de novembre 2006), le droit avait été respecté dans son intégralité …

Mais dès le départ, remémorons-nous que les dirigeants de MD/DI ont menti en prétendant que RCP leur avait vendus les droits, notamment en nous présentant un écrit, particulièrement brouillon, ne pouvant en aucune manière s’analyser en une cession de droits et encore moins d’un contrat de licence.
Mensonge réitéré dans l’article de Var Matin/Nice Matin :

http://www.nonoche.com/varmatin.jpg

Aspect assez ironique, Maître NITOT de souligner qu’on accusait MD/DI de contrefaçon sur Goldorak, alors qu’il s’agissait « du vrai dessin en DVD avec les voix d’origine et les vrais personnages. » …
Je renvoie ce dernier à la définition de la contrefaçon !

Alors, il semble, au vue des agissements susnommés, que ces sociétés, se prétendant honnêtes, ont eu une façon pour le moins singulière de traduire cela dans les faits dont s’agit.

Par ailleurs, les quelques interventions en ces lieux, de Madame UZAN, semblent extrêmement maladroites, en particulier sur un forum tel que celui-ci, fréquenté par de nombreux professionnels de l’audiovisuel, sans parler des multiples hors-sujets et explications pour le moins bancales développées.

Exemple : ces mails absolument illisibles en terme de caractère probant, sur ce qui s’apparente à une simulation d’étude de marché et on peut se montrer assez dubitatif en repensant aux allégations de novembre 2005 (http://www.nonoche.com/goldorak/uzan.html) relatives au « complot de RCP », où l’on a vu également cité qu’il y aurait eu des plans de commercialisation de Naruto, alors que tout le monde sait que Kana Vidéo (Dargaud) a licencié le titre depuis pas mal de temps et que Dargaud s’auto-distribue.
Il y a quoi douter de la véracité de ce qu'elle a pu affirmer ...

Pour en venir maintenant à l’émission Sans aucun doute, d’il y a près de trois semaines, quant au fait que l’entretien téléphonique aurait été censuré pour partie, ça ne m’émeut pas le moins du monde. Surtout sachant que Madame UZAN a pour habitude sur son forum de censurer des post, qui lui déplaisent, lorsqu’elle ne répond pas de manière agressive à ses contradicteurs, locke les sujets, les privant d’un certain droit de réponse. A force de pratiquer une forme d’arbitraire, il ne faut pas venir se plaindre et prétendre en être victimes à son tour ...

D’autre part, Madame UZAN s’est dite surprise de l’appel de l’équipe de M.COURBET à son époux et qu’elle n’a pas été contactée. Toutefois, je ne me rappelle pas que Benjamin ait à un quelconque moment sommé qu’on joigne sa femme, dirigeante des sociétés en question. Pas plus d’ailleurs que je ne me rappelle pas avoir lu de la part Madame UZAN que son époux l’aurait demandé à un quelconque moment de l’entretien, fusse la partie censurée et il semble évident qu’elle n’aurait pas manqué de le soulever le cas échéant. Ce qui apparaît assez troublant dirons-nous !

Sans parler du fait qu’elle-même justifie que son époux n’aurait prétendument pas eu le temps de contacter Enrique, alors qu’envoyer un mail de plusieurs lignes ou passer un coup de téléphone ne prend que quelques minutes et que cela peut éviter des malentendus. Là en l’occurrence, Enrique a eu certainement la nette impression d’être traité avec mépris par Benjamin UZAN, qui au lieu de lui répondre directement, envoie Me NITOT prendre contact avec l’avocat d’Enrique.

Au surplus, on constatera que Madame UZAN, si elle tente de justifier l’indisponibilité de son mari, n’a nullement prétendu de son côté, avoir eu ou ne pas avoir eu le temps de contacter Enrique, alors qu’étant dirigeante de droit de MD/DI, il lui appartenait en premier lieu de joindre l’intéressé. Encore une fois, voici un point fort troublant.

Quant à l’ironie du nombre exact d’épisodes de la série, il m’arrive moi-même et comme à bien d’autres de ne pas connaître, sur pas mal d’animes et autre feuilletons que j’apprécie énormément, le nombre d’épisodes que ces productions peuvent comporter. Donc se tromper là-dessus, comme l’a fait Enrique, ne me semble pas du tout significatif. Si par contre, il s’agissait de la trame scénaristique et des caractères ayant traits aux divers personnages, dans ce cas, là effectivement, ça m’aurait semblé un peu plus pertinent de lui faire remarquer que pour un fan, il s’y connaissait mal. Malheureusement, je doute que son mari connaisse véritablement cette série, comme Valérie d’ailleurs.

Alors cette dernière voudrait nous faire croire que tout a été fait de manière parfaitement lisse, quant à l’utilisation des deux génériques des Goldies pour cette édition. Je veux bien, mais où se trouve l’autorisation de Saban Records ou de la société qui aurait repris ses actifs ?

Madame UZAN a traité Boba Fett de bouffon, en cherchant à la ridiculiser, notamment sur le fait qu’elle crierait à la manipulation de M.COURBET et son équipe, mais il n’a pas fallu bien longtemps pour que les faits donnent raison à la personne ainsi qualifiée par les soins de Valérie.

De plus, je ne vois pas ce que cette soit disante modulation de voix viendrait avoir un rapport, avec le fait qu’il préférait éviter de répondre directement à certaines questions, qui lui étaient posées et a marqué des temps d’arrêts par rapport à certaines réponses. Oui Benjamin UZAN m’a semblé fuyant au téléphone, comme à Boba et à pas mal de monde.

Pour avoir lu Boba Fett et je peux facilement le comprendre, avant l’affaire Goldorak, il achetait énormément de coffrets de DI, un bon client donc, mais qui n’a pas supporté ce qu’il a considéré comme une trahison, avec cette édition sans droit aucun et des mensonges assez énormes que Madame UZAN nous a gratifiés dans cette affaire. Son attitude injurieuse, il y a plus d’un an, à traiter les lecteurs du blog de Nonoche (comptant de nombreux clients de MD/DI) de : « débiles, de fous complètements fanatiques, de gens écoeurants, d’ordures, etc », n’a rien arrangé, mais a jetée évident de l’huile sur le feu. Les choses pouvaient dès lors difficilement se tasser.

Je vais aborder, ce qui constituera le dernier axe de mon intervention, à savoir la partie me concernant, où Madame UZAN me qualifie de guignol de service, de rigolo, de petit plaisantin, de bouffon.

Elle a apparemment oublié que Guignol, ce personnage connu de tous, a justement pour principale caractéristique de révéler certaines vérités que ne peut forcément se permettre de dire tout le monde. Donc je me flatte qu’elle m’assimile à ce personnage, elle ne pensait pas si bien dire, par ailleurs très apprécié des enfants.

Pour les autres termes qu’elle a employé à mon endroit, je ne vais pas en mourir et tant pis pour elle, car au final, tout ce qu’elle aura réussi, c’est écorner encore un peu plus son image, surtout que ces attaques n’avaient aucun rapport avec le forum de Tsuka.

Je tiens également à préciser que je n’ai pas traité son époux de menteur. J’ai dit qu’il avait menti, nuance. Sans parler du fait que je ne l’ai pas traité de débile et de petit rien. Ce qui s’appelle fabuler et traduit à nouveau, l’éminente mauvaise foi de Madame UZAN.

Durant le Japan Expo de l’année dernière, j’ai pu discuter plus d’une heure avec son époux et à pas mal de reprises, celui-ci m’a sorti pas mal de contre-vérités, dont je ne dresserais qu’une liste sommaire et non-exhaustive, sinon, nous y serions encore demain.

Exemple :

-Il affirmait qu’il ne saurait y avoir contrefaçon, que pour cela il aurait fallu qu’il existe déjà des DVD en France de Goldorak précédemment. Définition de la contrefaçon qui fera bien rire dans les chaumières, car ne correspondant pas du tout à celle du code des douanes et du code de la propriété intellectuelle, a fortiori pour la contrefaçon littéraire et artistique.

-Nous avons évoqué le cas de l’ancien salarié accusé de vol, notamment de coffrets, puisqu’il y avait une procédure au pénal pendante. Benjamin UZAN a prétendu que MD a fait appel du jugement de première instance, car il ne trouvait pas la peine assez sévère. Ce à quoi j’ai rétorqué qu’une partie civile dans un procès pénal ne pouvait interjeter appel que sur les intérêts civils, pas sur la peine, puisque dans ce cas là, l’appel est dévolu au Ministère Public.

-Benjamin UZAN m’a soutenu qu’il avait été dit (sur le blog de Nonoche) qu’il aurait cherché à entrer en contact avec l’avocat de RCP, après l’audience du 29 juin 2006. Que c’était faux et que ceci serait contraire à la déontologie des avocats. Le problème est que moi-même étant fils d’un avocat en retraite, je connais les usages et la déontologie de ce métier et je rappellerai donc, qu’il n’a jamais été dit, que Me DAUZIER (avocat de RCP) aurait contacté Benjamin UZAN. Là, ça aurait été effectivement contraire à la déontologie, car un avocat de la partie adversaire n’a pas à prendre directement contact avec les clients de son confrère.

Allez donc soutenir que je n’aurais pas fait le poids me semble d’une arrogance assez déplacée, à la teneur des échanges que j’ai pu avoir avec Monsieur UZAN. Ce qui me fait pas mal rire au passage !

Contrairement à ce que soutient Madame UZAN, je n’ai pas traité Me NITOT de menteur, j’ai dit qu’il avait menti durant l’audience du 29 juin dernier, nuance ! Et il est de notoriété publique qu’il a menti, je vais m’en expliquer plus bas.

Je ne vois pas en quoi cette histoire de contrôle fiscal dont aurait fait l’objet MD/DI pour être redressement judiciaire, aurait à voir avec ce qu’a affirmé Me NITOT. Surtout que les organes de la procédure collective n’étaient pas présents en première instance, puisque MD/DI n’étaient pas en redressement judiciaire à l’époque et que Me NITOT s’est certainement bien gardé de leur parler de ce que j’évoque un tout petit peu plus bas.

Et pour ce qui est du parfait contrôle de qu’a pu faire la société, je me souviens qu’en 2006 et alors que MD faisait l’objet d’une procédure collective, des soldes hors la période légale ont eu lieu :

http://www.nonoche.com/goldogate/?p=201#comments

A ce titre, je ne féliciterai donc pas l’administrateur judiciaire.

Pour en revenir donc au fait que Me NITOT ait menti lors de l’audience d’appel, je vais justifier mon propos.

En première instance, une expertise avait été dressée par Monsieur BITAN, rapport mis en ligne par la suite sur le blog de Nonoche et concluant à l’utilisation des DVD japonais de Goldorak comme source pour l’image des DVD sortis chez DI. Ce rapport est d’ailleurs particulièrement accablant :

http://homepage.mac.com/nonoche/.cv/nonoche/Sites/.Public/expertise.pdf-zip.zip

Je précise au passage, que le Sieur Bitan n’est pas n’importe quel expert, mais qu’il est surtout expert près la Cour de cassation.

Lors de l’audience du 28 octobre 2005 en première instance, Madame le Président, une fois le fameux rapport de Bitan en main et que l’avocat de Tôei Animation ait précisé que le dit rapport concluait à l’utilisation des DVD japonais de Goldorak pour l’image, a posé la question à Me NITOT de la manière suivante :

« Me NITOT, votre client a-t-il utilisé la même source ? »

Et Me NITOT de répondre à Madame le Président par l’affirmative.

Si Madame UZAN souhaite le nier et de manière répétée, alors je demanderai à Nonoche de m’indiquer les coordonnées des avocats de Tôei, Dynamic, RCP. J’écrirais à la Présidente et aux deux assesseurs et demanderais à tous une déclaration sur l’honneur sur la question posée à Me NITOT, ainsi que sa réponse. Je demanderais ensuite à ces personnes l’autorisation que cela soit publié sur le blog de Nonoche. Inutile pour Madame UZAN de persister dans cette attitude du déni.

Donc oui, il me semble donc lors de l’audience d’appel du 29 juin 2006, ces fameuses K7, présentées par Me NITOT comme des masters livrés par RCP, semblent être du bluff, sans d’ailleurs qu’aucun bon de livraison de ces masters n’ait été produit à l’appui apparemment et surtout, que ces K7 sont apparues seulement 3 jours avant l’audience. Je serais bien curieux de savoir quelle pièce numérotée 41, produite par MD/DI, a été rejetée des débats en appel, car jamais transmise à RCP.

Enfin, je vais terminer en répondant sur le fait que l’époux de Madame UZAN a menti lors de son entretien téléphonique avec Monsieur COURBET et Enrique, tout en apportant la démonstration de ce que j’affirme. Et la tentative d’intimidation de Madame UZAN, prétendant que je joue à un jeu très dangereux à ce propos, me paraît, une fois de plus, assez pathétique.

J’ai donc mis en ligne le fameux passage de l’émission où il est discuté des chiffres des ventes des DVD et des DVD reproduits. Vous pourrez donc constater par vous-même ce qui s’est dit :

http://www.dailymotion.com/Deniga/video/x1lsuh_enrique-chiffres-des-dvd

http://www.japanbar.net/index.php?rub=news&fiche=144

Kyp dans son article sur japanbar parle des coffrets vendus au nombre de 100 000, ce qui donne 500 000 DVD. Nombre de coffrets dupliqués en tout 380 000, soit 1 900 000 DVD.

Extrait du passage : Pour finir, le magistrat intervient sur la condamnation, abusive pour les seulement trois mois d'exploitation et les 100 000 exemplaires vendus (alors qu'il en resterait 280 000, comptés et expertisés par un huissier).

J’ai également mis en ligne un extrait de l’interview d’Animeland évoquant 200 000 coffrets que MD prétendait disposer en stock à l’époque (septembre/octobre 2006).

http://img337.imageshack.us/img337/2365/goldocoffretsoi5.jpg

Alors question d’Enrique à Benjamin UZAN.

« Combien en avez-vous vendu de coffrets ? »

Après avoir tenté d’éluder la question et devant l’insistance notamment de Julien COURBET, B-U répond une centaine de milliers. Là d’accord, la réponse semble conforme à ce qui avait été affirmé lors de l’audience d’appel. Mais par la suite, la franchise est loin d’être de mise.

Julien Courbet : « Non Monsieur, je ne vous parle pas de publicité, l’argent des DVD, s’il y en a eu 300 ou 400 000 de vendus, il est où ?

B-U : - 3 ou 400 000 ? Ah non, je ne vous ai pas dit 3 ou 400 000. (rire) »
Ce qui me fait dire qu’il ne s’agit pas d’une erreur spontanée, c’est la suite.

J-Courbet : - Ben oui Monsieur, mais comme vous ne connaissez pas le nombre, on peut dire aussi bien 100 000 que 300 000. Qui connaît le nombre, est-ce qu’il y a un organisme ?

...

Alors combien y en a eu de vendus ?

B-U : - Environ 100 000 à 1000 pièces près, je ne sais pas.
J-Courbet : - 100 000 à 1000 pièces près, il y a donc eu un chiffre d’affaires.



Sur 100 000 DVD vendus, vous perdez de l’argent ?

B-U : - Exactement !

J-Courbet : - Et il aurait fallu que vous en vendiez combien pour avoir un point 0 ?

B-U : - Ben, il aurait peut-être fallu qu’on en vende 100 000 mais dans de bonnes conditions. »

Monsieur COURBET, sceptique, d’insister sur ce point :

« 100 000, Monsieur, c’est énorme ! En France quand un artiste arrive à vendre 100 000 DVD, je peux vous dire que … il gagne beaucoup d’argent !



Et vous en avez fait fabriquer combien en tout ?

B-U : - Comment ?

J-Courbet : - Avant qu’il y l’arrêt des ventes pour cause de jugement, vous en avez fait fabriquer combien de DVD ?

B-U : - 200 000 !

J-Courbet : - 200 000. Donc il y en a 100 000 qui sont stockés quelque part ?

B-U : - Exact ! »

Voilà, donc Monsieur COURBET appréciera, je le pense, assez moyennement, qu’on réponde de manière fallacieuse à ses questions suffisamment précises.

Car 100 000 coffrets vendus = 500 000 DVD, pas 100 000 DVD et 380 000 coffrets dupliqués ne donne pas 200 000 DVD dupliqués en tout, mais 1 900 000 DVD.


Pour finir, j’ajouterais que je préfère argumenter comme « un grand seigneur », que d’argumenter comme un discounter.

Nonoche, merci encore à toi de nous informer depuis près de 20 mois, je te renouvelle mon soutien, surtout sachant que tu as tenu bon, malgré les tentatives d’intimidation, les menaces et même jusqu’à une menace téléphonique de la part d’un anonyme :

http://www.nonoche.com/goldorak/Msg.wav,
http://www.nonoche.com/goldogate/?p=128.

Merci à ceux qui auront pris la peine de me lire jusqu’au bout et encore désolé pour la densité de mes développements, :kpleure: mais je tenais à pouvoir suffisamment justifier mon propos. :kniko:
Modifié en dernier par MC Alex le jeu. 12 avr. 2007, 23:41, modifié 1 fois.

Avatar du membre
MC Alex
Intervenant valeureux :)
Messages : 83
Enregistré le : ven. 19 janv. 2007, 23:34

Message par MC Alex » jeu. 12 avr. 2007, 22:27

velo vert a écrit :moi je suis d'accord avec Mme Uzan.

Arf, tu l'indiques toi-même dans tes caractéristiques velo vert, tu appartiens à la génération Tchernobyl, donc forcément, ça laisse des séquelles. :kpfff:

http://www.youtube.com/watch?v=9mq-udUSh58

Allez, te vexe pas l'ami, je plaisante. :kclindoeil:

Avatar du membre
patrouchef
Grenouille enragée
Messages : 11285
Enregistré le : mar. 09 juil. 2002, 23:24
Localisation : Jardin des Hinata
Contact :

Message par patrouchef » jeu. 12 avr. 2007, 23:39

C'est un beau réquisitoire.

Là, il va falloir sortir du lourd pour prétendre faire un plaidoyer capable d'infirmer tout ça...
"Girogirogirogirogirogirogirogirogiro !!!."

Avatar du membre
bebopnoun
Mini Yakuz
Messages : 121
Enregistré le : mar. 13 févr. 2007, 14:09

Message par bebopnoun » ven. 13 avr. 2007, 8:44

MC Alex mon héros :kfbeuh:

Avatar du membre
Chron
Synchrone or not synchrone ?
Messages : 12503
Enregistré le : jeu. 06 juin 2002, 12:37
Localisation : Paris

Message par Chron » sam. 14 avr. 2007, 23:47

En effet, merci de tes précisions Alex, même s'il ne faut pas s'attendre à des merveilles en retour, hélas. Sinon pour Vélo Vert, c'est un punk de la génération Tchernobyl, donc sa réponse n'est pas si innocente ou naïve qu'elle en a l'air. :kclindoeil:
@+
Chron
웃어라, 세상이 너와 함께 웃을 것이다,울어라, 너 혼자만 울게 되리라

Minhai
Morning Musume
Messages : 13
Enregistré le : dim. 21 janv. 2007, 12:24
Localisation : Paris

Message par Minhai » dim. 15 avr. 2007, 21:49

Ah ouais... quand même...

Ben, chapeau bas, MC Alex.

Diantre, impressionant réquisitoire qui est dans une certaine mesure imparable.
Bon, "l'adversaire" de la plaidoirie a déjà annoncé qu'elle ne reviendrait plus poster à ce sujet dnc je pense que ce sera donc le dernier mot.... jusqu'aux prochains rebondissements. Ce n'est sans doute pas plus mal car à force de la lire, on peut même prévoir que sa réponse ne serait qu'outrage face à crime de lèse majesté, rejet de ton approche partisane avec en conclusion une énièmetentative pour ramener l'argument à un niveau émotionnel en se gardant de discuter des faits.

Ce ne sera donc pas un mal d'en finir plutôt avec cette excellent message.

Petite curiosité : combien de temps t'a-t-il fallu pour taper tout ça ?
setec astronomy

Avatar du membre
MC Alex
Intervenant valeureux :)
Messages : 83
Enregistré le : ven. 19 janv. 2007, 23:34

Message par MC Alex » lun. 16 avr. 2007, 10:07

Minhai a écrit :Petite curiosité : combien de temps t'a-t-il fallu pour taper tout ça ?

Disons que ça m'a pris quelques heures, mais j'avais tous les éléments en tête, y compris les dates, pour avoir suivi toutes ces affaires depuis leurs publications sur le blog de Nonoche.

Valérie
Morning Musume
Messages : 13
Enregistré le : mer. 21 févr. 2007, 12:09
Contact :

Message par Valérie » jeu. 19 avr. 2007, 13:20

MC Alex a écrit :
Minhai a écrit :Petite curiosité : combien de temps t'a-t-il fallu pour taper tout ça ?

Disons que ça m'a pris quelques heures, mais j'avais tous les éléments en tête, y compris les dates, pour avoir suivi toutes ces affaires depuis leurs publications sur le blog de Nonoche.



Et bien, quelle plaidoirie, au moins, avec autant de temps passé à essayer de prouver que les sociétés MD et DI ne peuvent être que fautives, il est clair que tu as fait une fixation sur elles, et leurs dirigeants.
Quel dommage de ne pas consacrer pas autant d'énergie à une cause plus importante, la pédophilie sur le net par exemple, où là vraiment on est certains de toucher des personnes réellement malsaines.
Ton rôle d'Avocat à l'essai dans l'affaire qui nous concerne restera restreint, car tu ne peux apporter aucune preuve, tu n'as aucune pièce du dossier. Et tu ignores bien des éléments. Tu t'avances bien trop. Et le pire, c'est que tout le monde te croit.
ID (Saiyuki Reload) La liberté brisée. Chaque pas, et chaque pensée, chaque parole, analysés…

Répondre