[Edition] Shogun Mag

News sur l'Animation, la BD, et le monde de l'image en général.
Répondre
Avatar du membre
Bambin
Nikuman addicted
Messages : 1812
Enregistré le : jeu. 26 juin 2003, 9:53
Localisation : tukyu
Contact :

Message par Bambin »

bah si j'ai bien compris le magazine se veut tres style japonais avec gros yeux et trucs classiques, si tu fais pas du "fan-art" tu publie pas... C'est con de rester bloque a ce style. (je dis peut-etre des aneries mais c'est ce que j'ai compris debuit le debut: style "manga" dans la forme comme dans le fond)

Kara
Otaking !
Messages : 2191
Enregistré le : jeu. 08 mai 2003, 21:13

Message par Kara »

GOBI :

Bon alors ça n'engage que moi hein... Que les vrais spécialistes de mangas ne se fâchent pas OK ?

"L'homme à tord de croire qu'il peut maîtriser l'univers en mettant un nom sur chaque chose" ( de Kandinsky, célèbre peintre pour avoir fait la première oeuvre "officiellement" abstraite au monde en 1910). Cette phrase résume je pense assez bien un certain mode de pensée occidental, à savoir, pour maîtriser quelque chose, il faut l'identifier, le nommer, et surtout le cataloguer pour le ranger dans une catégorie précise facile à cerner et à retrouver ( maîtriser ?). Bref, utiliser un mot pour galvauder un domaine est chose courante du moins en France. On utilise le mot manga un peu pour tout et n'importe quoi pour tout ce qui nous semble provenir du Japon (j'ai dis : "semble").
C'est comme un jour ou j'ai montré mes premières planches de BD à un gars dans l'édition qui me disait que même mes décors faisait "manga". Je lui ai répondu :" Ah bon, ils ont de gros zyeux mes décors ?" Il à faillit répondre oui ! Il s'est retenu à la moitié du mot, à réfléchi quelques secondes puis à dit : "ouais mais nan, tu comprends, quand je dis manga, c'est un esprit quoi, un concept qui... etc..."
Nommer, c'est essayer de donner une indication de la direction artistique d'une oeuvre envers un public cible. Bref, c'est une sortes de "marketing" accessible à tous qui résume en un seul mot une tendance. On à même eu une mode "manga" il y à quelques années dans des magazines alors que c'était juste du street wear un peu plus grunge que d'habitude (remarquez là aussi, je catalogue pour essayer de vous donner une indication "floue mais rapide").

Bref, pour en revenir à ce que tu dis Gobi : Oui Tintin c'est du manga. Parce que manga c'est aussi de la BD, et ainsi de suite (j'ai dis pas taper sur moi les spécialistes de la linguistique nippone !). De même s'il suffit de qualifier de manga tout ce qui est en NetB, petit format avec près de 200 pages, alors dans ce cas, le fumeti italien, genre Akim, c'est aussi du manga ! Mais on peut pas, car manga, c'est sous entendu, quelque chose de moderne et d'actuel. Marrant pour un "phénomène" qui dure depuis plus de 30 ans en France.
Ca sous-entend donc aussi une vision occidentale du manga dit académique. Car là aussi, si tout ce qui à des gros yeux, c'est manga, alors La Petite Sirène, La princesse Jasmine de Alladin, le style de DANY, Tex Avery, qui ont tous des grozyeux, c'est du "manga style" ! Mais là je caricatures. Moi quand j'essayes de dessiner 100% manga, je fais aussi du grozyeux parce que cela correspond à une généralité admise par le grand public en fait. Et là je ne parle que du graphisme, et non pas de l'esprit. Mais c'est quoi, l'esprit "manga" ? C'est comme si on demandait c'est quoi l'esprit de la BD franco--belge ? Onpeut pas tout généraliser, même si pour certains, cela simplifirai bcp de choses. Mais heureusement, pour d'autres, c'est bcp plus complexe...

Après c'est une question de goûts...


Vala vala... Désolé si je suis pas clair pour certains (enfin pas plus que d'habitude quoi...)

Avatar du membre
Chron
Synchrone or not synchrone ?
Messages : 12503
Enregistré le : jeu. 06 juin 2002, 12:37
Localisation : Paris

Message par Chron »

Une autre indication qui pourrait éclairer d'une nouvelle manière ce que disait Gobi : Quand je traduis en japonais "bande dessinée française ou "japonaise" ou "comics", je suis bien obligé de dire "Fransu no manga, Nihon no manga" et "America no manga" ou "america no komikkusu" (comics) dans ce cas utilisé sans ambiguïté. Quand j'essayais d'expliquer à Ôshima ce qu'était Shogun Mag justement, je lui ai dit que c'était des français qui faisait du "Nihon-fû no manga" (de la bande dessinée "à la japonaise"...) Bref, en japonais, le mot recouvre un autre champ lexical qu'en français. Ca me fait penser aux discussions sans fin de Koneko et Klaim sur "geek" et "nerd"...
Et ça me fait penser au désarroi sans fin qui s'empare de moi quand mes parents me disent devant un sublime décor d'un grand film de Disney : "Ah ben c'est pas la même chose que ce qu'on voit dans les manga ces derniers temps..."
Le mot est tellement fouilli qu'eux-même ne savent plus s'ils parlent de dessin animé, de bande dessinée japonaise, ou d'un truc asiatisant quelconque...
@+
Chron
웃어라, 세상이 너와 함께 웃을 것이다,울어라, 너 혼자만 울게 되리라

Kara
Otaking !
Messages : 2191
Enregistré le : jeu. 08 mai 2003, 21:13

Message par Kara »

Très juste, m'sieur Chron.

Dans le genre anecdote, j'ai une copine journaliste qui faisait des séjours au Japon de temps en temps. Un jour elle va dans une boutique genre Mandarake et elle demande un manga précis. Le vendeur la regarde et lui demande : "Euh manga manga ? Ou Manga dessin énimé ?" Il demandait cela par rapport au fait qu'il avait affaire à une étrangère occidentale, qui par conséquent utilise le mot manga pour aussi bien pour le support papier que animé que vidéo que mode, etc...
Bonjour la réputation...

Par contre, lors d'une conférence de Ilan N'Guyen au dernier Forum des Nouvelles du Japon, il précisait que le mot manga pouvait aussi s'appliquer au dessin-animé d'une certaine façon (même si je ne me souviens plus de toutes les nuances qu'il énumérait lors de cette présentation). Maintenant, je peux avoir mal compris...

Avatar du membre
Chron
Synchrone or not synchrone ?
Messages : 12503
Enregistré le : jeu. 06 juin 2002, 12:37
Localisation : Paris

Message par Chron »

Oui, il s'agit du manga eiga qui retranscrit le caractère jubilatoire et échevelé qui se retrouvait à une certaine époque dans de nombreuses productions notamment dans certains films de la Tôei. C'est la même acception de manga eiga que l'on peut retrouver dans le titre in extenso de Pompoko. Si tu fais une recherche dans le moteur du forum, tu devrais retrouver sans difficultés quelques posts intéressants sur ce sujet.
@+
Chron
웃어라, 세상이 너와 함께 웃을 것이다,울어라, 너 혼자만 울게 되리라

Kara
Otaking !
Messages : 2191
Enregistré le : jeu. 08 mai 2003, 21:13

Message par Kara »

Ah je me disais aussi.

Merci m'sieur.

Avatar du membre
TRANTKAT
Fuck Me, I'm FAMOUS!
Messages : 9202
Enregistré le : ven. 20 juin 2003, 1:01
Localisation : http://kiwine.deviantart.com/
Contact :

Message par TRANTKAT »

Bambin> Oui, c'est clair que ce qu'attend ShogunMag de ses auteurs est ce que j'assimile au "Manga Marketting", c-à-d une idée préconçue du manga, à la fois floue et très déterminée en terme de codes graphiques... le même que ceux qu'on retrouve dans les pubs mangasses du thread éponyme, dans les prods de Marathon etc... C'est avant tout une caricature de ce qui, superficiellement, fait à nos yeux d'occidentaux (pas uniquement français puisque c'est la même chose aux USA dans certaines collections de Comics qui se veulent inspirées manga itou) la "patte" soi-disant si typiquement nippone en matière de BD/Dessin...

Bref, lorsque je parlais de suiveurs, je ne parlais pas d'éventuels auteurs pour Shogun Mag, mais d'autres éditeurs qui devant le "succès" (disons la rentabilité) de cette expérience, s'engouffreraient dans la brèche...
Si ça marche...
Reste qu'évidement, il leur faudrait être assez malins (j'en doute,mais sait-on jamais) pour progressivement se départir de cette "idée de ce qu'est le Manga" (Marketting, donc) pour tenter d'autres pistes... pour en arriver à créer un marché (à taille française) de magazines de prépublication à la japonaise, donc segmenté en terme de cibles, de genres, de styles graphiques... de tout pour tous les goûts, en somme.

Ceci est donc bien un rêve (au regard des objectifs à court terme des éditeurs actuellement et de leur mépris avéré envers ce qu'ils pensent n'être avant tout que des conneries à destination de gamins et d'ados abrutis de jeux vidéos) et s'il se concrétise, c'est qu'on aura été très patient... suffisament pour que les mentalités (des éditeurs et du public) changent assez pour accepter et consommer en maison de la presse de la BD noir et blanc jetable, dont le propos est d'être lue plutôt que d'être considérée comme un bel objet de collection cher.

Une sorte de Flash Back de 40 ans...

Avatar du membre
mitch
Space Paranoïd
Messages : 2303
Enregistré le : ven. 30 janv. 2004, 1:22
Localisation : aux fraises

Message par mitch »

Entièrement d'accord!
Pour, je pense, paraphraser.
Le "manga" - pour moi - n'est jamais qu'un mode de publication avec une narration et une technique adaptés.
Donc :
De la prépublication de série feuilletonnante déssinée à l'efficace et en noir et blanc (ce qui n'enlève rien à la qualité, le temps mis pour executer un dessin n'est pas forcément en rapport avec sa valeur...) pour des raisons de productivité/d'économie.
C'est jamais que ce que l'on faisait dans les journaux il y a longtemps.

Ainsi, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas ou plus faire aujourd'hui de "mangas" avec un autre graphisme...
Les lycéens en uniforme japonais n'ont pour moi pas de sens dans une oeuvre européenne.
De même, il y a carrément moyen de puiser dans notre folklore pour inventer des histoires fantastiques intéressantes.
Là je me trompe peut-être mais j'ai l'impression que l'on ne reprend pas que le graphisme...

Ce qui est vraiment intéressant à reprendre du "manga" c'est la mise en scène davantage cinématographique.

Avatar du membre
Chron
Synchrone or not synchrone ?
Messages : 12503
Enregistré le : jeu. 06 juin 2002, 12:37
Localisation : Paris

Message par Chron »

Une sorte de Flash Back de 40 ans...
Flashforward plutôt, non? Flashback, c'est dans l'autre sens... :kbisou:
De même, il y a carrément moyen de puiser dans notre folklore pour inventer des histoires fantastiques intéressantes.
Genre le pacte des loups en manga à la française? :kmoqueur:
@+
Chron
웃어라, 세상이 너와 함께 웃을 것이다,울어라, 너 혼자만 울게 되리라

Avatar du membre
mitch
Space Paranoïd
Messages : 2303
Enregistré le : ven. 30 janv. 2004, 1:22
Localisation : aux fraises

Message par mitch »

non non flashback...
Je vois tout à fait ce que veut dire sieur trantkat.
Genre le pacte des loups en manga à la française?
Evidemment avec un exemple aussi mauvais... :kpfff:

Donc tu penses que y a pas moyen?
Si tu trouve pas d'autre exemple c'est que de toute évidence il y a quelque chose à inventer, tu crois pas...
:kmoqueur:
Modifié en dernier par mitch le lun. 02 oct. 2006, 16:56, modifié 1 fois.

Avatar du membre
jem
CyberPet
Messages : 5037
Enregistré le : mar. 14 oct. 2003, 5:57
Localisation : les collines gersoises

Message par jem »

Chron a écrit :Genre le pacte des loups en manga à la française? :kmoqueur:
J'ai envie de dire que oui !
Le pacte des loups est un divertissement efficace, moderne dans la forme... ce n'est peut etre pas un chef-d'oeuvre d'intelligence, mais combien de shounens peuvent y prétendre ?

Un peu dans le même genre, il me semble que Masquerouge suivi des 7 vies de l'Epervier de Juillard pourrait être un bon exemple...
I found my freedom now.
Funny how it feels just like being alone...

Avatar du membre
Chron
Synchrone or not synchrone ?
Messages : 12503
Enregistré le : jeu. 06 juin 2002, 12:37
Localisation : Paris

Message par Chron »

non non flashback...
Bon, ben c'est moi qui avait rien compris alors... En relisant, je crois voir ce qu'il voulait dire... ^^
Donc tu penses que y a pas moyen?
Si sûrement, faudrait une perle pour pas que ça tombe dans le kitsch exotique oublié en 2 secondes, mais y a sûrement moyen.
@+
Chron
웃어라, 세상이 너와 함께 웃을 것이다,울어라, 너 혼자만 울게 되리라

Avatar du membre
mitch
Space Paranoïd
Messages : 2303
Enregistré le : ven. 30 janv. 2004, 1:22
Localisation : aux fraises

Message par mitch »

Bon...
Je vais continuer sur ma lancée...
En Europe, on a une histoire et un folklore énorme qui ne demande qu'à être exploité.
à mon avis :
On peut en faire autre chose que du sous-tolkien.
On peut se servir de tout ce décorum pour raconter autre chose que des strictes reconstitutions historiques chiantes...

exemple cinématographique pas tout jeune :
le nom de la rose
un polar oui
mais au moyen âge dans un monastère.
voilà une putain de bonne idée...

je pense que l'on doit pouvoir en trouver d'autres.

edit :
kitsch exotique oublié en 2 secondes
héhéhé
tout est là ...
J'ai envie de dire et alors?!
pourquoi pas pour peu que ce soit fun.

En France, on veut directement faire une oeuvre moderne instantanément un classique éternel et intemporel...
mais quelle prétention!
une oeuvre s'inscrit forcément dans son époque... et ça ramasse toujours quelque part avec les années.
On a trop peur de ça.
C'est la force des japonais eux ils en ont rien à péter et ils n'ont pas peur.
Alors forcément des fois ils se vautrent un peu mais c'est pas grave ils se remettent en selle et font mieux la fois d'après ... ou pas.

Mais si tu tentes rien...
ou pire :
si tu tentes de faire "genre comme les autres chinois" c'est pile poil là que tu as toutes les chances de faire "kitsch exotique oublié en 2 secondes".
Modifié en dernier par mitch le lun. 02 oct. 2006, 17:31, modifié 1 fois.

Avatar du membre
TRANTKAT
Fuck Me, I'm FAMOUS!
Messages : 9202
Enregistré le : ven. 20 juin 2003, 1:01
Localisation : http://kiwine.deviantart.com/
Contact :

Message par TRANTKAT »

Je rejoins Mitch sur ce point... Mais il est vrai que tout le monde n'est pas aussi balèze en écriture que Umberto...

... Et beaucoup de dessineux n'ont pas d'idée d'histoire... et beaucoup de prétendus scénaristes non plus.

Aussi, ce à quoi je réfléchis depuis pas mal de temps maintenant, c'est à se servir de la formule cinéma en BD... adapter des romans.

C'est un vrai boulot, mais au moins, l'histoire est là... reste à la déconstruire pour la reconstruire dans un autre langage, celui de l'Art Séquentiel.
Le problème qu'on avait face à la densité d'un roman pour l'adapter en BD (entendre par-là Franco-Belge classique, 46 planches couleurs) s'efface avec un "Format Manga".

Et des bons romans à adapter, y'en a des chiées.

... Plutôt que de nous faires des "oeuvres originales" à base de geekeries surexploitées et navrantes du type "Un-élu-va-sauver-le-monde-dominé-par-les-machines-grâce-à-un-sabre-hérité-de-Séphiroth-qui-l-a-légué-à-une-princesse-qui-pleure-des-larmes-de-sang
-en-echange-d'un-code-intégré-dans-la-bible-que-seul-un-enfant-au-coeur-pur-saura-déchiffrer..."

Comme au cinoche: chacun son boulot.

adorya
The king of posters
Messages : 581
Enregistré le : mar. 18 janv. 2005, 22:49

Message par adorya »

Allez, pour le plaisir :

"Don't say Anime, Say Manga!"

Et tant qu'à faire, pourquoi pas les illustrations de romans? On pourrait ptet commencer par là non? Genre les bibliothèques bleues, roses, violettes...et après les illustrations de romans pour ado, adultes, etc...

Répondre