Le coin de comptoir à Béber

Vous pouvez y parler de tout
Répondre
Avatar du membre
velo vert
Génération Tchernobyl
Messages : 7925
Enregistré le : mer. 28 janv. 2004, 19:49
Localisation : Made in Jussieu

Message par velo vert »

http://www.liberation.fr/politiques/010 ... -ses-cours

erf. j'savais pas qu'il était prof première classe celui-là.

Avatar du membre
Zapan
Otaking !
Messages : 1099
Enregistré le : sam. 14 août 2004, 19:42
Localisation : looserland

Message par Zapan »

Un américain est poursuivi pour avoir tenté de traverser la frontière canadienne avec un manga lolicon enregistré sur son PC portable.

Il risque jusqu'à 1 an de prison pour "trafic de pédopornographie".
D'après plusieurs précédents, les autorités canadiennes sembleraient aussi cibler les mangas yaoï et romantiques, en se basant sur un système de mots-clés, de type love ; boys ; girls ; etc...
Pourquoi y'a pas Serial Looser, comme grade? Heing?

Avatar du membre
ruhtra
Beat Takeshi
Messages : 153
Enregistré le : dim. 25 mai 2008, 0:55

Message par ruhtra »

.
Modifié en dernier par ruhtra le sam. 20 juil. 2013, 19:43, modifié 1 fois.
Montjoie Saint-Denis !

Avatar du membre
yak
Newtype!!!
Messages : 6542
Enregistré le : sam. 10 juil. 2004, 14:18
Localisation : Chez moi

Message par yak »

Héhéhé, je connaissais cette blague ainsi que ses variantes : avec la mère, le classique des cours de récré, la version gaypride avec le père, la version geronto avec la grand mère et la version MMXXL avec la race tout entiere.
GOD FINGER!!!!

Avatar du membre
Mechass
Burning Anger
Messages : 2279
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005, 2:40
Contact :

Message par Mechass »

...et aussi la version Pedobear avec la petite-fille. :pandahihi:
"WUBBA LUBBA DUB DUB!!!"

Avatar du membre
yak
Newtype!!!
Messages : 6542
Enregistré le : sam. 10 juil. 2004, 14:18
Localisation : Chez moi

Message par yak »

hoho, mais la meilleure, moi je vous dis, c'est la version Darth Vader, avec le double effet kiss kool :


GOD FINGER!!!!

Avatar du membre
ruhtra
Beat Takeshi
Messages : 153
Enregistré le : dim. 25 mai 2008, 0:55

Message par ruhtra »

;
Modifié en dernier par ruhtra le sam. 20 juil. 2013, 19:42, modifié 1 fois.
Montjoie Saint-Denis !

Avatar du membre
yak
Newtype!!!
Messages : 6542
Enregistré le : sam. 10 juil. 2004, 14:18
Localisation : Chez moi

Message par yak »

Dark vador n'est pas le pere de Luke !?

:kinterro:





































:idea:
Chavais bien qu'Obiwan n'etait pas net
GOD FINGER!!!!

Avatar du membre
Jel
Otaking !
Messages : 958
Enregistré le : jeu. 27 juil. 2006, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Message par Jel »

Dans l'indifférence générale (publique comme médiatique) les députés ont adopté en première lecture la proposition de loi qui prévoit la mise en place de la nouvelle carte d'identité nationale, dotée de deux puces. Claude Guéant a préconisé une modification de la carte d'identité pour la rendre biométrique et électronique, prenant excuse de la poignée d'usurpations d'identité par an en France. Cette carte intègrera 2 puces, qui contiendront données biométriques et bancaires/commerciales, archivées dans un fichier centralisé. Youpi!

Dans ce contexte, voici une petite vidéo de 10 minutes qui fait le point sur la réduction et l'éradication actuellement en cours de notre intimité. D'autant plus intéressant (et inquiétant) que le président de la CNIL qui intervient dans la vidéo est connu et a souvent été critiqué pour être un modéré parmi les modérés. Et il dit en gros que comparé à la situation actuelle et à venir, il regrette Big Brother


[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xhpryg ... ers_webcam[/dailymotion]

Edit: Je n'arrive pas à intégrer la vidéo, Tsuka, si tu peux faire quelque chose...

Avatar du membre
berseker
mouton câlin
Messages : 5985
Enregistré le : jeu. 27 nov. 2003, 11:05
Localisation : Paris mais presque
Contact :

Message par berseker »

Jel a écrit : le président de la CNIL qui intervient dans la vidéo est connu et a souvent été critiqué pour être un modéré parmi les modérés.
Ah ? Par qui ? Il est pourtant de beaucoup de luttes.
Hervé Joncour posa sa cigarette sur le bord de la table avant de dire
-Et il est où, exactement, ce Japon?
Baldabiou leva sa canne de Jonc en l'air et la pointa par-delà les toits de Saint-Auguste.
-Par là, toujours tout droit.
Dit-il.
-Jusquà la fin du monde.

Youl
Grand Strateguerre
Messages : 355
Enregistré le : jeu. 05 août 2010, 14:13

Message par Youl »

J'ai vu passer un article sur le sujet chez 01 net (http://www.01net.com/editorial/535624/e ... ctronique/) mais effectivement, j'ai pas l'impression qu'on en ait beaucoup parlé.
A priori, la carte est obtenue sur la base du volontariat dans un premier temps, même si je ne pense pas me mouiller en disant que c'est juste un beta test avant de la rendre obligatoire (ou de faire marche arrière en cas de levée de bouclier trop importante).

Avatar du membre
Jel
Otaking !
Messages : 958
Enregistré le : jeu. 27 juil. 2006, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Message par Jel »

berseker a écrit :
Jel a écrit : le président de la CNIL qui intervient dans la vidéo est connu et a souvent été critiqué pour être un modéré parmi les modérés.
Ah ? Par qui ? Il est pourtant de beaucoup de luttes.

http://bigbrotherawards.eu.org/article1166.html par exemple, ou encore http://1libertaire.free.fr/Cnil04.html , La Quadrature du Net... Mais il y a vraiment beaucoup de voix qui s'élèvent et qui se sont élevées contre lui, notamment du fait qu'il ait ratifié la loi LOPPSI 2.

La vidéo ne parle pas directement de la carte d'identité, mais plus du nuage intrusif et espion dans lequel nous vivons et qui va aller en s'empirant, notamment du fait de l'alliance des nanotechnologies et de l'informatique.

Avatar du membre
Jel
Otaking !
Messages : 958
Enregistré le : jeu. 27 juil. 2006, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Message par Jel »

Pas de réaction? La video en lien un peu plus haut vaut vraiment le coup d'être vue.

Et voici un article un peu plus d'actualité qui concerne directement le fichage des 60 millions de Français, voté par... 11 députés, la réforme de la carte d'identité donc:
11 députés votent le fichage de 45 millions d'honnêtes gens

Droit

Les députés ont voté hier en fin de journée, la proposition de loi relative à la carte nationale d’identité sécurisée. Cette carte nationale d’identité organise le fichage administratif de 45 millions de personnes de plus de 15 ans en France. Une proposition de loi qui aura été votée en session extraordinaire, un 7 juillet, dans un hémicycle fort de 11 députés.

La future carte, gratuite, comprendra deux puces. L’une régalienne, avec les données biométriques de la personne. L’autre sur option, afin de permettre aux internautes de s’identifier en ligne via signature électronique même dans des opérations d’achat à distance. « La carte nationale d’identité électronique, ce sont donc deux composants, pour une identité mieux protégée et une vie simplifiée » résumera d’un trait, Claude Guéant.

La majorité parlera d’un fichage des potentielles victimes, l’opposition, des potentiels délinquants. Guéant insistera : « sans fichier central, nous ne trouverons pas les usurpateurs. »

Une base centrale de 45 millions de personnes

La carte reposera sur une base unique et centralisée, la base TES, « titres électroniques sécurisés » dans laquelle on retrouvera les informations concernant la personne. Cette base est déjà utilisée par les passeports. Elle sera donc commune à ces deux titres, du moins pour les personnes qui disposaient déjà d’un tel document… « Les personnes n’ayant pas besoin d’un passeport et ne souhaitant pas donner leurs empreintes – hors enquête de police – pouvaient simplement demander une carte nationale d’identité. Désormais, il n’y aura plus de choix : pour obtenir un titre d’identité ou de voyage, la collecte de données biométriques sera systématique » expliquera le député PS Serge Blisko.

Ce texte « inscrit surtout notre pays dans une modernité positive, capable à la fois de protéger et de simplifier la vie quotidienne de nos concitoyens » estimera pour sa part Claude Guéant. Une inscription sur la durée puisque le fichage s’étendra sur 15 ans (!).

11 députés 45 millions de français

Exploitation pro active du fichage central

Le Sénat avait interdit que le fichier central puisse être utilisé en matière de recherche criminelle, par exemple (fichage par « lien faible » entre les données fichées et les identités). La technique du lien faible empêche l’identification automatique à partir de données biométriques. Elle permet cependant de confirmer un lien entre une empreinte et un état civil, si une vérification d’identité est nécessaire. La Commission des lois de l’Assemblée et les députés ont estimé pour leur part que cette recherche devait au contraire être possible, sur réquisition judiciaire. L’État pourra donc remonter à l’identité d’une personne à partir d’une empreinte.

L’opposition fustigera le choix du « lien fort », « le fait que chaque empreinte soit reliée directement à une identité » puisque cela « revient à créer un fichier exhaustif de la population française ». Se dessine aussi un avenir sombre, comme « la possibilité de reconnaissance faciale des individus dans la rue, dans les transports en commun ou lors de manifestations ».

Sur ce point, Guéant admettra sans rougir que « la reconnaissance faciale, qui n’apporte pas, à l’heure actuelle, toutes les garanties de fiabilité nécessaires, est une technologie qui évolue très rapidement : on peut donc penser que, très bientôt, elle sera aussi fiable que la reconnaissance digitale ».


Technique criminologique

L’opposition dénoncera aussi les données biométriques qui seront intégrées dans la « puce régalienne ». Serge Blisko (PS) : « tous les citoyens seront désormais contraints de donner leurs empreintes digitales à l’une de ces 2 000 antennes de police administrative que vous avez décrites, monsieur le ministre. Il s’agira, en plus, d’empreintes très particulières. Je me réfère aux auditions des hauts fonctionnaires du ministère de l’intérieur : il faudra donner les empreintes de huit de ses doigts par la technique des empreintes roulées et non pas posées. Elle est très différente de celle de l’empreinte posée car c’est une technique criminologique. Nous ne sommes plus alors dans une démarche de reconnaissance d’identité, mais dans la logique d’un fichier de recherches criminelles. Il y a eu un glissement. »

1984 et 1940 en 2011 et les honnêtes gens

Un glissement qui résonne : « la France n’a créé qu’une seule fois un fichier général de la population, c’était en 1940. Il fut d’ailleurs détruit à la Libération » se souviendra encore le député Blisko qui citera un extrait de la loi du 27 octobre 1940 de l’État français : « Obligation de détenir une carte d’identité à partir de seize ans, comportant les empreintes digitales et la photographie, et de déclarer tout changement d’adresse. Institution d’un fichier central de la population et d’un numéro d’identification individuel. » Le fichier créé sous Vichy avait été détruit à la Libération. « C’est donc bien depuis la période de Vichy que la France n’a pas connu et n’a pas voulu un tel fichage de sa population. Je regrette que vous nous le proposiez aujourd’hui, par le biais d’une proposition de loi ».

Le député Christian Vanneste (UMP) : « Ce n’est pas parce qu’il y a eu hier une dictature à Vichy qu’il ne faut pas protéger aujourd’hui les honnêtes gens ».

Une puce « service en ligne » gérée par le ministère de l’Intérieur

Le groupe socialiste au Sénat s’est d’ailleurs interrogé sur le fait que cette deuxième puce « services » soit gérée par le ministère de l’intérieur. Serge Blisko : « avez-vous besoin, en qualité de ministre de l’intérieur, de connaître les habitudes d’achat et de consommation ou les allées et venues de millions de citoyens ? Nous sommes là dans un monde tel que décrit par Orwell dans 1984, et dont l’obsession du contrôle me semble hors de propos s’agissant de la protection contre l’usurpation d’identité. Ce véritable problème ne demande pas un déploiement stratosphérique permettant de tracer les déplacements et les achats des individus ! »

Réponse de Guéant : « il est évidemment hors de question, pour le ministère de l’intérieur, de s’immiscer dans le contenu des échanges commerciaux ou de chercher à en savoir quoi que ce soit. Le ministère de l’intérieur n’interviendra que pour garantir la fiabilité du système, sa sécurité, c’est-à-dire, d’une part, la sécurité des boîtiers électroniques et, d’autre part, la sécurité des transmissions ».

La CNIL, l’étude d’impact et le Conseil d’Etat « hackés » par le gouvernement

Le PS a regretté que cette proposition de loi n’a pas été soumise au Conseil d’Etat pour avis. « Le Conseil d’État sera bien sûr saisi de toutes les modalités d’application de cette proposition de loi si elle devient une loi de la République » rétorquera Guéant, qui estime donc suffisant l’intervention de la haute juridiction administrative après le vote de la loi.

La député PS Delphine Batho aura cette grille d’analyse : normalement les projets de loi, déposés donc par le Gouvernement, sont assortis d’une étude d’impact. De même, ils doivent être soumis pour avis au Conseil d’État. Et à la CNIL. La députée accuse donc le gouvernement d’avoir fait porter le texte par deux sénateurs afin d’éviter ces trois étapes. Alors que nous sommes face à un texte touchant à un sujet régalien, à l’ADN du ministère de l’intérieur et au fichage de 45 millions de Français. « Le fait d’avoir opté pour une proposition de loi permet d’éviter toute étude d’impact, tout avis du Conseil d’État et de la Commission nationale de l’informatique et des libertés ».

Alors certes, le Conseil d’État émettra un avis sur le décret d’application, mais il sera vissé dans son analyse par le contenu de la loi, qui est censée garantir les libertés individuelles. Alors certes encore, la CNIL examinera tout autant le décret d’application, mais son avis peut ne pas être suivi (cela avait été le cas avec le passeport biométrique). De plus son avis sera enfermé par le champ de la loi.

Sécurité du système central ? L’exemple de Sony…et de TMG


« Que se passerait-il si le fichier contenant les empreintes digitales, ou, pis, les empreintes biométriques complètes de millions de Français venait à tomber entre des mains malveillantes ? » se demandera Lionel Tardy, qui rappellera la douloureuse aventure de TMG ou de Sony.

Sécurité au niveau nucléaire

Pas d’inquiétude, répondra Guéant : « La future carte nationale d’identité informatisée sera fabriquée, comme les passeports, à l’imprimerie nationale, dans un site classé « point sensible » au niveau le plus élevé – le même que celui qui prévaut pour le classement des centrales nucléaires. Quant au stockage des fichiers, il est assuré dans un lieu très sécurisé du ministère de l’intérieur, gardé en permanence. L’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information a par ailleurs réalisé la recette technique de sécurité du système TES et le président de la CNIL a engagé, en février 2010, une mission complète d’inspection du système TES concernant le passeport biométrique, qui est le même que celui du système qui assurera la gestion de la carte d’identité ». En commission des lois, on avançait qu'il était même impossible d'intercepter les données inscrites sur la carte.

Une puce pour accéder au « réseau »


Enfin, toujours lors des débats, le député Tardy reviendra sur la puce optionnelle qui permettra d’assurer un accès sur « les réseaux ». Tardy lui préfére le terme « service » pour colmater une éventuelle brèche (devoir un jour lointain, s’identifier avec sa puce pour accéder au réseau).

Philippe Goujon, rapporteur du texte : « Le terme « services » (…) couvre un champ trop large. Pour utiliser une image, nous pourrions dire que puisque le réseau donne accès à des services, il est une sorte de porte à laquelle frappent les individus. C’est à ce stade que l’État garantit l’authentification de ceux qui se présentent à cette porte. Une fois celle-ci ouverte, ce qui se passe ne concerne plus l’État ».

Serge Blisko regrettera au final cette procédure trop rapide pour un texte trop sensible : « Ce texte aurait dû nous rassembler pour nous permettre de lutter contre une très lourde délinquance, il n’aurait pas dû dériver vers cette vieille utopie des ministères de l’intérieur successifs, un fichier certifié de toute la population pour avoir une base de données regroupant pratiquement l’ensemble des Français ».

Le texte part maintenant en commission mixte paritaire pour gommer les différences existant entre la version sénatoriale et celle des députés.
http://www.pcinpact.com/actu/news/64541 ... metrie.htm

Ce n'est pas précisé, mais il y a fort à parier que cette proposition de loi soit issue de l'Union Européenne, qui est à l'origine de 90% des lois de régression des libertés individuelles et de souveraineté nationale...

Ce que je trouve extrêmement choquant dans cette nouvelle loi est qu'elle est d'une importance cruciale et qu'elle est passée brutalement, en cachette et sans débat, préalable ou non.

Un avis?

EDIT: parce que j'ai peut-être pas assez insisté dessus, mais cette carte met donc en place les bases de la reconnaissance faciale généralisée, la fin de l'anonymat sur internet et un fichage potentiel (=quasi-certain vu que ce qui est possible est en général fait :/) de toutes nos activités sur le net. En effet, à la vitesse où progresse la miniaturisation des composants informatiques conjointement à l'augmentation exponentielle des capacités de stockage, avec des prix qui baissent de plus en plus, il n'est pas fou de penser qu'on puisse stocker sur un disque dur individuel d'un téra ou autre, tout ce qui a trait à un individu... Et perso ça me fait bien chier.

Avatar du membre
berseker
mouton câlin
Messages : 5985
Enregistré le : jeu. 27 nov. 2003, 11:05
Localisation : Paris mais presque
Contact :

Message par berseker »

La vidéo que tu as postée parle surtout des nanotechnologies et ses nano brother et du fait qu'ils ne font pas partie du domaine d'action de la CNIL. Elle est intéressante dans son fond, parce que le président de la CNIL a probablement un discours plus intéressant que ce que disent les sites libertaires, mais elle a été remontée par un blaireau kitsch qui met de la musique qui fait peur pour dénoncer l'utilisation de la peur et qui fait des fautes d'orthographe immondes sur les 5 phrases qu'il a réussi à écrire.
J'ai ce problème que quand on me prend pour un con, je prends épidermiquement le parti du camp opposé.
Ce n'est pas précisé, mais il y a fort à parier que cette proposition de loi soit issue de l'Union Européenne, qui est à l'origine de 90% des lois de régression des libertés individuelles et de souveraineté nationale...
Sinon, au lieu de lancer des trucs au pif, tu peux aussi passer 15s à faire une recherche internet pour voir que non et qu'on devrait plutôt compter sur la cours européenne des droits de l'Homme pour nous sauver de cette loi à la con. Par contre, il semblerait qu'une dizaine de pays européens aient déjà voté des lois du genre.
Hervé Joncour posa sa cigarette sur le bord de la table avant de dire
-Et il est où, exactement, ce Japon?
Baldabiou leva sa canne de Jonc en l'air et la pointa par-delà les toits de Saint-Auguste.
-Par là, toujours tout droit.
Dit-il.
-Jusquà la fin du monde.

Avatar du membre
Jel
Otaking !
Messages : 958
Enregistré le : jeu. 27 juil. 2006, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Message par Jel »

Merci Beber, j'adore quand on me prend de haut, surtout quand "on" est quelqu'un d'apparemment moins informé que moi.

En ce qui concerne la video, j'ai précisé à 3 reprises qu'elle n'avait pas de lien direct avec la nouvelle carte d'identité, mais qu'elle constituait un bon état des lieux du contexte dans lequel cette dernière s'inscrit, à savoir le
Jel a écrit : nuage intrusif et espion dans lequel nous vivons et qui va aller en s'empirant, notamment du fait de l'alliance des nanotechnologies et de l'informatique.
Oui, la video est bordée par des messages naïfs, mais à la limite peu importe non? Le contenu,ie l'information (=/= l'opinion) est bonne à prendre quelle que soit la source, du moment qu'elle est vérifiable. Si je peux recouper les faits et les sources, je n'ai aucun problème à m'abreuver de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par les mouvements apolitiques pour avoir des infos (c'est une des leçons de Watchmen en passant, histoire de se souvenir que nous sommes sur un site de pop culture à la base). A chacun ensuite de tirer ses conclusions selon ses propres grilles de lecture après connaissance des faits bruts.
Et je n'ai perso pas eu l'impression d'être "pris pour un con". Au contraire.

En ce qui concerne l'UE, la liste des fois où elle a brisé la souveraineté nationale et a imposé des mesures allant à l'encontre des désirs de la population française serait trop longue à détailler. J'en citerai simplement 2 que je trouve assez emblématiques:
-1°) L'introduction forcée des OGM sur le sol français. A la base la France (le gouvernement) était contre, tout comme 80% de la population. L'UE, au nom de la libre concurrence imposait (impose) à tous ses états membres, au nom de la libre concurrence, d'accepter des OGM sur son sol. La France disait fuck, elle s'est donc pris 165 000€ d'amende par jour (ou par mois je ne sais plus, le dossier est ancien et je n'ai plus mes sources à proximité). Au bout de 5 ans la France a fini par céder, avec le caractère assez irréversible que constitue l'introduction d'OGM sur la flore d'un pays, notamment par pollinisation croisée. Enfin bref.

- 2°) L'application des directives liées au Codex Alimentarius imposé par l'OMC, qui interdit ou réduit très fortement l'accès aux produits de la médecine dite "naturelle" (vitamines, compléments alimentaires, huiles essentielles, homéopathie, herboristerie...) depuis début 2011.

Mais aussi, interdiction du purin d'ortie qui remplace et engrais et pesticides sans effets néfastes, ouverture forcée des marchés publics à la concurrence, privatisation obligée de certains secteurs, etc etc, et je ne parle bien sûr pas de la possibilité de maîtriser sa monnaie et d'adapter son taux de change à la situation économique interne et externe d'un pays.

Après je dois reconnaître que l'UE a permis l'adoption plus rapide de certaines normes écologiques en France, ainsi que... mais bon, on dérive.

A la base, je voulais juste partager cette petite video que j'ai trouvé très informative, ainsi que discuter de cette nouvelle carte d'identité très flippante.

Répondre