Trantkat fourre-tout [pages HK 1.5> P 223]

Dessin - Espace destiné a vos créations
Avatar de l’utilisateur
TRANTKAT
Fuck Me, I'm FAMOUS!
Messages : 9202
Enregistré le : ven. 20 juin 2003, 1:01
Localisation : http://kiwine.deviantart.com/
Contact :

Messagepar TRANTKAT » jeu. 03 janv. 2008, 1:22

Yadiel et sa chérie > Eh bien de rien, alors.

j'aime beaucoup ce principe que tu as de ne pas mettre de textes explicatifs.

Merci, c'est un choix difficile à tenir, tout comme le fait de ne pas faire de flash-back ni de texte off ou même de bulle de pensée. Rester clair et cohérent en ne faisant que du linéaire où les seuls textes sont les dialogues est une gageure narrative interessante et, je pense, constructive.

Au fait ça se passe en 3410 après JC ou c'est carrément une autre ère (1400 ans ou plus de notre époque) ?


Le premier tome commence en fevrier 3408 et c'est bien du calendrier chrétien qu'il s'agit, conformément au souhait des survivants de la quasi-extinction de l'espèce humaine terrienne lorsqu'ils prirent l'espace (en l'an de grâââce 2088 (mince! c'est pour bientôt !)) en vue de coloniser de nouvelles planètes, et ce afin de ne pas marquer de rupture dans l'histoire de l'humanité, malgré le drame.
Seul le Combinat du Landsraad (oui, c'est une référence à Dune), un gros bloc de mondes habités comptant 1/4 des planètes pour 1/3 du volume de la Sphère* et presque la moitié de ses richesses a adopté un nouveau calendrier après sa sécession avec la Terre et les planètes qui restèrent dans son girond ou demeurèrent indépendantes.

*(La Sphère étant le nom donné à l'espace connu de facto, c'est à dire colonisé par les humains. Elle s'étend jusqu'à environ 120 A.L. du système solaire. On est donc encore dans notre bonne vieille galaxie de la Voie Lactée.
... Massilia est un des endroits les plus reculés de la Sphère, juste avant les mondes inexplorés.)

Voilou, à plus !

Avatar de l’utilisateur
JeP
Laborieux Optimiste
Messages : 16496
Enregistré le : mar. 23 déc. 2003, 10:49
Localisation : fait de l'anim 3D à Paris (oui, j'ai changé)
Contact :

Messagepar JeP » jeu. 03 janv. 2008, 1:42

Héhé, y'a pleins de petites infos intéressantes là-dedans ^^
TAMATAMATAMATAMA

Avatar de l’utilisateur
Ashvey
Saké Samuraï
Messages : 1063
Enregistré le : mar. 08 févr. 2005, 15:15
Localisation : Lille
Contact :

Messagepar Ashvey » jeu. 03 janv. 2008, 1:42

Woaw! Quelles précisions scénaristiques! ça me fascine!
Ce genre d'information se retrouvent dans la bible du projet lors de son écriture? (enfin, la bible avec toutes les infos concernant l'univers, les personnages, et tout ça)
Ou alors ça se précise au fur et a mesure de l'écriture des tomes?

(Pour la couverture, mon commentaire ne te sera d'aucune aide, parce que "Punaise, ça tue!")

edit> pwned par JeP!
ça va, ça va, say la vee!

--Yadiel--
Morning Musume
Messages : 18
Enregistré le : lun. 31 déc. 2007, 3:19
Localisation : Yeruchalayim

Messagepar --Yadiel-- » jeu. 03 janv. 2008, 2:18

Yeeeeeahh :kgrin:

Trop content, tu fais des heureux.

Si on prend une année lumière = 9460 milliards de kilomètres selon wikipédia

120 années lumières X 9460 = 1 135 200

L'humanité en 1400 ans à donc réussit à s'établir à 1 135 200 milliards de kilomètres du système solaire ! (Je trouve le fait que tu reste dans notre galaxie plus probable car je doute que l'humanité puisse aller au delà un jour)

L'Axe utilise t'elle des calculateurs quantiques (ordinateur dont les capacités seraient à même grâce de téléporter de l'information sous forme de photons) pour communiquer sur de si longues distances ?

Tu disais vouloir mettre plus en avant la technologie de l'Axe dans les prochains tomes.
Cécile Tokarev étant sur Massilia pour le moment, et étant de race humaine (non extra-terrestre) : il est impossible qu'elle est pu, même cryogénisée et en sachant que aucun corps (vaisseau spatial) ne peut atteindre la vitesse de la lumière (selon Einstein), atteindre cette station spatiale...
A part si l'Axe utilise ou réussit à créé un phénomène cosmique que tu dois connaître (en tant que féru de SF) appeller "Trou de verre".
Ce phénomène se déclenche semble t'il de manière aléatoire et n'est autre qu'une passerelle entre deux endroit géographiquement très éloignés de la nappe pliée (courbée) qu'est l'Espace-temps.

Ce phénomène permet donc en théorie de voyager instantanément d'un endroit de l'univers à l'autre (en réalité on ne sait pas à quel endroit il débouche ni quand il se referme...).
Ca plus les ordinateurs à connexion "Free infinie", ça règle de manière scientifique quelques problèmes que pourrait rencontrer cette armée !
:kclindoeil:

J'espère avoir été clair mais je pense que t'as déjà eu ces idées au vu de comment tu as paufiné l'histoire au delà de ce que l'on voit dans les albums. C'est ce côté rationnel qui fait à mon sens d'ailleur, tout le charme de ta science-fiction. Ton univers ne se démonte pas scientifiquement comme on peux le faire avec des Star Wars pour n'en citer qu'un.

Bon j'm'arrête là dans mes questions, explications, car j'ai peur de bloquer le sujet qui pour le moment sert quand même bien à t'aider pour la couverture du 1.5.

Merci pour tes réponses Trantkat, bonne année.

Avatar de l’utilisateur
Fabrys
Mini Yakuz
Messages : 134
Enregistré le : ven. 20 janv. 2006, 8:42
Contact :

Messagepar Fabrys » jeu. 03 janv. 2008, 8:59

Denis Bajram n'aurait pas fait une meilleure démonstration :kclindoeil:

Avatar de l’utilisateur
TRANTKAT
Fuck Me, I'm FAMOUS!
Messages : 9202
Enregistré le : ven. 20 juin 2003, 1:01
Localisation : http://kiwine.deviantart.com/
Contact :

Messagepar TRANTKAT » jeu. 03 janv. 2008, 14:52

Aha... Au risque de décevoir, je ne fais pas dans le registre Hard Science mais plutôt Neo Space Op. Simplement parceque le premier, en l'état actuel des théories est ultra-contreignant et que je suis très loin d'avoir les connaissances nécéssaires (Relativité Générale, Mécanique Quantique, Supersymétrie) pour imaginer quoi que ce soit de nouveau qui permette à mes humains de se déplacer de manière plus ou moins confortable sur de telles distances.
De ce coté, personne n'a rien inventé de "réaliste" depuis longtemps... On est quand-même bien scotché par la théorie de la relativité générale et ce malgré la théorie des trous-de-ver qui n'est, finalement, qu'un modèle mathématique.

Donc mes vaisseaux ont un mode de croisière standard avec des propulseurs standards, même si la vitesse qu'ils peuvent atteindre est très élevée, elle reste subluminique. Je me suis d'avantage penché sur leur capacité de résistance et de protection de leurs passagers durant les manoeuvres de combat qui nécéssitent de brusques changements de direction qui exercent donc d'énormes pressions sur leurs structures.

Quand au mode de voyage longues distances, ils empruntent des "couloirs" prédéterminés qui quadrillent l'espace connu et qui leur permettent des sauts "instantanés" sur des distances variables mais très grandes... un peu comme les portes Distrans d'Hypérion (qui ne sont pas sans rappeler les trous de ver mais dont le fonctionnement n'est pas vraiment expliqué)...
Ce principe à ceci de pratique, scénaristiquement parlant, qu'il crée donc la contrainte de se déplacer à "basse vitesse" entre chaque couloir sans pour autant rendre impossible l'idée de traverser la Sphère en un temps humainement possible.
(... Ce n'est pas non plus qu'un classique mode de "propulsion hyper-luminique" ou un "champ anti-gravitationnel de téléportation"...)
Ces "couloirs" sont des installations humaines, technologiques et leur mise en place est donc complexe et coûteuse en plus de devoir répondre à certaines règles "physiques" qui rendent leur installation impossible en dehors de certaines conditions.
... En gros, ce sont des autoroutes et à l'instar de celles-ci, on ne peut pas les construire partout en fonction de la géographie, donc certains "coins" de l'espace ne peuvent être "désservis"... ça reste des zones "en friche", la "cambrousse"... ^^
Ce qui engendre donc des conséquences géopolitiques, socio-économiques, nettement plus intéressantes à exploiter, à mon sens.

Il en va de même pour les communications qui ont besoin de relais qui les pulsent "instantanément" sans quoi, même à la vitesse du photon, elles ne servent pas à grand chose sur de telles distances.

Quant au "trou-de-ver" à l'état naturel, je l'utilise à un moment, mais surtout pour les conséquences conceptuelles que ça créera.

Donc je reste bien dans un registre plus proche des classiques -Star Wars, Star Trek, Battlestar Galactica et autres dans lesquels on est dans l'ordre du symbolique et du phantasme-, que de celui des théories probabilistes crédibles.

... parceque c'est plus sexy.

J'évite aussi de donner à la technologie des noms crétins typiques de la SF old school (convertisseur positronique, transpondeur à antimatière, propulseur hyper-bi-ionique et autre poésie du genre) et préfère les éluder en utilisant des termes fonctionnels d'aujourd'hui... mon but est de parler des humains, pas vraiment de faire réver les geeks de science.

Avatar de l’utilisateur
pollux
Chien de garde
Messages : 2007
Enregistré le : mar. 27 avr. 2004, 13:42

Messagepar pollux » jeu. 03 janv. 2008, 15:40

TRANTKAT a écrit :('ç')


ah ben la, tout de suite, je me relierais bien HK ...


J'ai particulierement aime ces deux passages

TRANTKAT a écrit :... En gros, ce sont des autoroutes et à l'instar de celles-ci, on ne peut pas les construire partout en fonction de la géographie, donc certains "coins" de l'espace ne peuvent être "désservis"... ça reste des zones "en friche", la "cambrousse"... ^^


et

TRANTKAT a écrit :J'évite aussi de donner à la technologie des noms crétins typiques de la SF old school (convertisseur positronique, transpondeur à antimatière, propulseur hyper-bi-ionique et autre poésie du genre) et préfère les éluder en utilisant des termes fonctionnels d'aujourd'hui... mon but est de parler des humains, pas vraiment de faire réver les geeks de science.




:kfbeuh:
c'est moi Pollux, toujours cabot mais pas chien de luxe ... ... ... ... *((((((''o

--Yadiel--
Morning Musume
Messages : 18
Enregistré le : lun. 31 déc. 2007, 3:19
Localisation : Yeruchalayim

Messagepar --Yadiel-- » jeu. 03 janv. 2008, 16:27

Non je suis pas déçu du tout, je ne connaissais même pas les termes de "Hard Science" et "Neo Space Op".

Tu connais des exemples de personnes ayant fait de la SF qui se range dans la catégorie HArd Science ? C'est par exemple pour le principe de gravité artificielle, quand on fait tourner une roue autour du vaisseau ( 2001: l' odyssée de l'espace ) ?

Oui j'avais bien remarqué que tu ne te perd pas en appellations aux fraises genre "supra réacteur au deutérium enrichi" qui veulent rien dire et qui ont juste pour effet naif de faire penser aux communs des mortels qu'ils sont largué.

Pour les autoroutes, les portes de saut spatiale quoi, c'est un peu comme ça que je voyait les trous de verre "artificiels".

D'un autre côté je comprend bien pourquoi tu veux pas le faire Hard Science, parce que au vu de l'acharnement minutieux que j'ai pu admirer sur ton site (les valkyries par exemple) pour faire ton univers, je suis sûr que tu sortirai plus une BD avant d'être physicien...
:kgrin:

Quand je repense au fou rire qu'on s'est tapé en voyant toutes les pièces de l'intérieur des valkyries mais que tu faisais quand même pour que ça s'imbrique, c'est à se demander si avec deux trois bonne notions de mécanique en plus, tu pourrais pas vraiment la créer cette valkyrie !

Pour finir sur les portes de saut spatiale, elles auront réellement une continuité linéaire ou pourront t'elles toutes communiquer entre elles ? Une sorte de réseaux dont seuls les systèmes solaires les plus puissants et à même de les accueillir bénéficient ?

Je suis un petit "geek de science" alors ^^ mais c'est pas ce que je cherche dans HK. C'est effectivement plus les relations entre les persos.
Ceux dont la personnalité me touchent sont Karl bien entendu, Cédric et curieusement je crois que je préfère Buuhalis !
Peut-être parce que je le trouve plus proche de moi dans sa tête... J'espère revoir ce perso discuter avec Karl.
Dans ta BD comme dans la vie il y a quelques rares personnes (bien que chaque être humain soit unique) qui sortent de la masse, de par leur culture, leur personnalité, leur histoire etc... Ils sont vraiment pas nombreux en fait, et Karl, Cédric et Buuhalis en font parti. Encore que c'est pas probant au début pour Karl et Cédric. Mais ça, c'est voulu hein ! :kclindoeil:

Avatar de l’utilisateur
velo vert
Génération Tchernobyl
Messages : 7869
Enregistré le : mer. 28 janv. 2004, 19:49
Localisation : Made in Jussieu

Messagepar velo vert » jeu. 03 janv. 2008, 16:50

Tu connais des exemples de personnes ayant fait de la SF qui se range dans la catégorie HArd Science ?

(j'suis pas "tu", mais bon...) je crois bien que la trilogie martienne (mars la rouge/verte/bleue) de kim stanley robinson se range dans ce rayon.

sinon la hard science ça fait pas trop rêver je trouve...

Avatar de l’utilisateur
Chron
Synchrone or not synchrone ?
Messages : 12503
Enregistré le : jeu. 06 juin 2002, 12:37
Localisation : Paris

Messagepar Chron » jeu. 03 janv. 2008, 17:01

Trantkat a écrit :De ce coté, personne n'a rien inventé de "réaliste" depuis longtemps...

Je ne sais pas si ça rentre dans cette catégorie, mais la solution élaborée dans CowBoy Bebop m'avait bien plu. (Vu que j'avais dû traduire tout un livret consacré à leur mode de transport, ça m'a marqué du coup ^^; ) En fait, les "portes à phase différenciées" n'essaient pas d'accélérer la vitesse de ceux qui voyagent, mais de réduire la distance parcourue.
Selon Hawkins, en très simplifiée pour ma petite cervelle, il existe des dimensions "inexploitées" repliées sur elles-mêmes. C'est un peu cette idée : en changeant de "phase", on passe sur un plan dimensionnel, où l'espace est beaucoup plus réduit, ainsi, sans dépasser la vitesse de la lumière, on parcourt bcp plus de distance par des moyens "traditionnels" dans un même temps.
@+
Chron
웃어라, 세상이 너와 함께 웃을 것이다,울어라, 너 혼자만 울게 되리라

Avatar de l’utilisateur
pollux
Chien de garde
Messages : 2007
Enregistré le : mar. 27 avr. 2004, 13:42

Messagepar pollux » jeu. 03 janv. 2008, 17:11

chron, c'ets un peu le principe du "repliement de l'espace" qui permet au Navigateurs de la Guilde de voyager sans se déplacer, non?
c'est moi Pollux, toujours cabot mais pas chien de luxe ... ... ... ... *((((((''o

--Yadiel--
Morning Musume
Messages : 18
Enregistré le : lun. 31 déc. 2007, 3:19
Localisation : Yeruchalayim

Messagepar --Yadiel-- » jeu. 03 janv. 2008, 17:29

Yep merci vélo vert, j'men va me renseigner la dessus :)
Si ! moi ça me fait rêvé parce que des théories d'aujourd'hui vont sortir les applications de demain et que c'est pas forcément un futur lointain vu le couloir technologique dans lequel s'est engagée l'humanité depuis l'ère industrielle. Surtout comme on voit comme ça s'accélère de plus en plus... au bout de deux ans un ordinateur High-tech est largué par exemple.
La société de consommation n'a pas que du mauvais. ^^

Avatar de l’utilisateur
TRANTKAT
Fuck Me, I'm FAMOUS!
Messages : 9202
Enregistré le : ven. 20 juin 2003, 1:01
Localisation : http://kiwine.deviantart.com/
Contact :

Messagepar TRANTKAT » jeu. 03 janv. 2008, 17:45

Chron, Pollusque > En fait tout ça rejoint le principe du trou de ver, mais c'est hautement fantasmé, puisque l'énergie nécéssaire à réaliser théoriquement ce genre de courbure de l'espace, ou ces jeux sur les cordes (supercordes, 11 dimensions de l'univers et compagnie) nécessiteraient un déploiement d'énergie tel (avoisinant celle dégagée par plusieurs dizaines d'étoiles à neutrons, selon certains) qu'il est improbable.
On n'est donc pas du tout dans le principe spéculatif hard science, mais bien dans le space op puisqu'on prend l'idée de certaines réalités de la physique pour en faire ce qu'on veut... c'est de l'esthétique pure, finalement.

Yadiel > Je pars du principe qu'on ne peut construire ces portes (qui sont en fait des sortes de catapultes) que dans certaines conditions gravitationnelles. A partir de là, les couloirs sont linéaires (sans croisement) et séparés les uns des autres... même si un point de départ peut mener à plusieurs points d'arrivée, question de tangeante. (Un peu comme dans "La Guerre Eternelle" avec les saut Collapsars, la contrainte du paradoxe des jumeaux de Langevin en moins.)
Néamoins, elles ont installées où on le peut, et ces conditions sont parfois réunies dans un no-man's land, parfois à proximité de planètes habitées dont les conditions de vie varient fortement.
... ça me laisse nombre de portes ouvertes en fonction de mes besoins scénaristiques à venir.

Les principe de Neo Space Op sont les mêmes que le space op d'origine: de la fiction d'aventure avec ceci de différent qu'on y adjoint ce qu'on veut de cyberpunk, de hard science, d'exobiologie etc... ça reste une fiction d'aventures dont on justifie partiellement les concepts scientifique tout en en éludant d'autres.
A contrario, le principe d'écriture Hard Science est de partir de science concrète, prouvée même si pas forcément développée et de construire son histoire dans cet environnement scientifiquement plausible.

Selon Wikipédia:
La hard science-fiction (dite aussi hard science, hard SF, SF dure) est un genre de science-fiction dans lequel les technologies décrites, les formes sociétales présentes dans l'histoire et les découvertes ou évolutions ne sont pas en contradiction avec l'état des connaissances scientifiques au moment où l'auteur écrit l'œuvre.

L'adjectif hard (dur en anglais) fait références au terme "sciences dures" (qui s'opposeraient aux sciences humaines et sociales, qui seraient plus molles). En effet, le souci de plausibilité scientifique a d'abord reposé sur la spéculation scientifique et technologique dans les domaines tels que la physique, les mathématiques ou la chimie, en réaction à une forme de science-fiction plus populaire où la rigueur scientifique était souvent négligée (l'exemple le plus courant de telles aberrations technologico-scientifiques étant le fameux sabre laser). Par la suite, certains auteurs se sont inspirés de la biologie et de l'exobiologie (e.g., l'Echelle de Darwin de Greg Bear)

La hard SF est donc en général caractérisée par un intérêt pour les détails scientifiques et techniques. L'œuvre de Kim Stanley Robinson, et notamment sa trilogie de Mars est un exemple de hard SF dans lequel les moindres détails d'une future colonisation de la planète par l'homme sont décrits : la sélection de l'équipage, sa composition, l'installation de la base, la terraformation de la planète, l'organisation économique et politique...

On reproche parfois à la hard science-fiction, comme à la science-fiction en général, de mettre les détails scientifiques et techniques, au premier plan, en négligeant la dimension humaine des personnages. Mais les découvertes récentes des sciences cognitives ont permis à des auteurs comme Greg Egan d'ouvrir la psychologie aux conjectures scientifiques. De la même manière, Donald Kingsbury, par exemple, se prête à des expérimentations dans le domaine des sciences sociales avec Parade nuptiale.

L'intérêt des romans de hard SF réside souvent dans l'utilisation surprenante des techniques présentées. Parmi les rares auteurs francophones de hard-science, on pourra citer Claude Ecken.


Comme le dit VV, c'est pas folichon, mais ça reste un crénau intéressant, puisque selon ce qu'on veut raconter, les situations dans lesquelles on veut mettre ses persos, c'est utile de loucher dessus.
Je dirais que ce sont quand-même deux façons opposées de construire un récit.

--Yadiel-- a écrit :moi ça me fait rêvé parce que des théories d'aujourd'hui vont sortir les applications de demain et que c'est pas forcément un futur lointain vu le couloir technologique dans lequel s'est engagée l'humanité depuis l'ère industrielle. Surtout comme on voit comme ça s'accélère de plus en plus...


Il y a, à ce sujet, deux écoles de pensée: on n'a quand même pas eu de vraie révolution technologique depuis quelques temps et certains pensent qu'au regard de la physique actuelle, il n'y aura plus de révolution, qu'on est coincés dans un univers à la physique trop contraignante pour nous autres, pauvres petits organismes mortels... Je m'inscris plus dans cette mouvance.
Dystopie rulez ! ^^

Avatar de l’utilisateur
Balak
Famous me I'm fucked!
Messages : 6934
Enregistré le : mar. 12 nov. 2002, 0:11
Localisation : je sais pas si techniquement on peut appeler ça du couscous quand même
Contact :

Messagepar Balak » jeu. 03 janv. 2008, 18:14

--Yadiel-- a écrit :Quand je repense au fou rire qu'on s'est tapé en voyant toutes les pièces de l'intérieur des valkyries mais que tu faisais quand même pour que ça s'imbrique, c'est à se demander si avec deux trois bonne notions de mécanique en plus, tu pourrais pas vraiment la créer cette valkyrie !


bah y'a les plans, hein, ils sont faits.

a défaut de les faire en vrai, on pourrais déjà s'amuser a les faire en 3D.

(hint hint)
You're going to burn in a very special level of hell. A level they reserve for child molesters and people who talk at the theater.
— Shepherd Book

Avatar de l’utilisateur
velo vert
Génération Tchernobyl
Messages : 7869
Enregistré le : mer. 28 janv. 2004, 19:49
Localisation : Made in Jussieu

Messagepar velo vert » jeu. 03 janv. 2008, 18:15

--Yadiel-- a écrit :moi ça me fait rêvé parce que des théories d'aujourd'hui vont sortir les applications de demain et que c'est pas forcément un futur lointain

ce que je n'aime pas trop trop dans la hard science c'est que toute cette rigueur fait chercher des failles, et ça me fait sortir du bouquin, enfin chez moi en tout cas. alors qu'avec des récits plus laxistes, hop tu laisses couler. en plus là j'ai trouvé une source que je pense plus fiable que la hard science pour avoir un aperçu des théories et modèles physiques ^-^.

TRANTKAT a écrit :Il y a, à ce sujet, deux écoles de pensée: on n'a quand même pas eu de vraie révolution technologique depuis quelques temps et certains pensent qu'au regard de la physique actuelle, il n'y aura plus de révolution, qu'on est coincés dans un univers à la physique trop contraignante pour nous autres, pauvres petits organismes mortels... Je m'inscris plus dans cette mouvance. ^^

et l'autre école de pensée dit quoi ? à quel moment on peut qualifier une avancée de révolution technologique ?


Retourner vers « Drawing Board »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités